[Destockage de PAL en duo] avec PetiteTrolle

Sur l'initiative de Zina et Licorne, voici de quoi m'aider à vider ma PAL dans le rire et la bonne humeur.

Avec ma belle et ravissante PtiteTrolle, nous sommes le groupe "Tombeur".
Tombeur de qui ? Tombeur de quoi ? Nul ne le sait (encore ?), mais il ne sera pas dit que nous ne ferons pas chavirer vos cœurs avec nos lectures endiablées, nos récits émoustillants et nos critiques acerbes.

Chaque trimestre, un nouveau défi, une nouvelle occasion pour que PtiteTrolle et moi même touchions vos cœurs de la pointe de nos plumes. Pour cela, nous choisissons chacun 2 livres en rapport avec le thème du défi dans la PAL de l'autre.

Session 1 : décembre 2014 - février 2015 : auteur homme français

Challenge "Destockage de PAL en duo" organisé par Zina et Licorne

Chez Thrr-Gilag :
PtiteTrolle a choisi pour moi les livres suivants :
    1.  Le Déchronologue de Stéphane Beauverger parce que ce livre est "super" et qu'il "FAUT" le lire.
    2. Le bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti parce qu'elle l'a aussi dans sa PAL et qu'il l'intrigue beaucoup.
J'ai choisi le déchronologue... parce que je sais dans quel carton il se trouve... et pas le bâtard... C'est pas beau et chatoyant comme critère de choix ça ?

La chronique est disponible ici.

Chez PtiteTrolle :
J'ai choisi les livres suivants pour PtiteTrolle :
    1. Le premier, un livre que j'ai déjà lu, dont l'auteur est adorable (on est pas la team Tombeur pour rien), dont les livres sont de pures merveilles, et que je ne peux qu'inciter à la lire et à découvrir, est Rois du Monde, tome 1 : Même pas Mort de Jean-Philippe Jaworski.
    2. Le second, parce qu'il fait parti des livres que je souhaiterai lire plus tard et que la critique est assez disparate est Winterheim de Fabrice Colin.
Elle a chroniqué les deux (la gourmande ^^) et vous pouvez trouver son œuvre ici et là.

 Session 2 : mars 2014 - mai 2015 : un classique
Challenge "Destockage de PAL en duo" organisé par Zina et Licorne


Toujours avec PtiteTrolle, nous nous attaquons à des classiques. À part notre nom de code (où je suis invité au pays des Trolls), nous nous attaquons à ce nouveau défi.

Chez Thrr-Gilag :
PtiteTrolle a choisi pour moi les livres suivants :
  1. La Roue du Temps, Tome 0 - Robert Jordan parce que le tome 1 est dans sa PAL depuis des lustres, et qu'elle a toujours été intriguée par cette immense saga sans oser s'y plonger !
  2. La Terre Mourante, Intégrale 1 - Jack Vance parce qu'elle entend parler de Jack Vance et de son univers comme d'une référence... sans l'avoir jamais approché.
J'ai choisi Terre Mourante, notamment du fait que j'ai déjà commencé, il y a quelque temps la Roue du Temps, et que j'attends la sortie de la majorité des livres pour m'y replonger d'une traite.
Et puis il faut dire, comme j'aime beaucoup le style d'écriture de Jack Vance :-)
Chez PtiteTrolle :
J'ai choisi les livres suivants pour PtiteTrolle :
  1. un classique de la SF : Fondation d'Isaac Asimov : souvenir d'enfant découvrant la SF à la lecture de ce cycle... Je ne peux qu'encourager les gens à découvrir ce cycle !
     
  2. un classique de la Fantasy : Conan le Cimmérien. Pourquoi ? Et bien parce que je n'ai jamais eu le courage de m'attaquer à la lecture du mythe de Conan... et à la déception que je crains d'avoir à la lecture de ce mythe de l'Heroic Fantasy.
Elle a choisie Fondation. En route donc pour les tréfonds de la Psychohistoire

[Challenge ABC 2015] - Littératures de l'Imaginaire

Challenge ABC 2015

De quoi il s'agit ?

Le principe du challenge est de lire 26 livres entre le 1er janvier et le 31 décembre, en respectant le principe « une lettre, un auteur ». 

Il faut donc choisir un auteur par lettre, dans les genres littéraires entrant dans la catégorie imaginaire (SF, Fantasy, Fantastique et dérivés). Ça tombe bien, c'est ce qui fait l'objet de mon blog.

Je vous laisse consulter le
topic de livraddict pour plus de détails dans les règles, mais globalement, il faut trouver un nom d'auteur correspondant à chaque lettre de l'alphabet et on a le droit de tricher 3 fois et de mettre à jour cette liste autant qu'on le veut.

L'année dernière je visais la médaille en chocolat et ai reçu celle de bronze à priori.
Cette année je vise la médaille d'argent, à savoir lire 20 livres de cette liste. Difficile vu mon rythme de lecture, mais autant visé plus que ce que j'ai fais cette année.

Mais maintenant place à ma liste de torture ^^.

Ma liste : (6/26)

A : ALBERT, Raphael - Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé, tome 2 : Avant le déluge (Fantasy)
B : BANKS, Iain M. - Cycle de la Culture, tome 9 : Les enfers virtuels (SF)
C : CERUTTI, Fabien - Le bâtard de Kosigan, tome 1 : L'ombre du pouvoir (Fantasy)
D : DURHAM, David Anthony - Acacia, tome 1 : La guerre du Mein (Fantasy)
E : EGAN, Greg - Axiomatique (SF) ou EDDINGS, David - La Belgariade, tome 1 : Le Pion blanc des présages (Fantasy) si Axiomatique a été lu avant le début de l'année
F : FLAMAND, Alexis - Le cycle d'Alamänder, tome 2 : Le Mehnzotain (Fantasy)
G : GABORIT, Mathieu - Chronique du soupir (Fantasy)
H : HAUCHECORNE, Anthelme - Punk's not dead (Fantasy)
I : DEBANDT, Nicolas - Iluvendan, tome 2 : Le crépuscule du cristal (Fantasy, tricherie 3)
J : JAWORSKI, Jean-Philippe - Celles qui marchent dans l'ombre (Fantasy/Mythologie) - lu sans chronique
K : CAREY, Jacqueline - Kushiel, tome 2 : l'élue (Fantasy, tricherie 2)
L : LEOURIER, Christian - Le cycle de Lanmeur, intégrale tome 1 : Les contacteurs (SF)
M : MCINTOSH, Fiona - Le dernier souffle, tome 2 : Le sang (Fantasy)
N : NIOGRET, Justine - Chien du heaume (Fantasy)
O : PERU, Olivier, Martyrs, tome 2 (Fantasy, tricherie 1)
P : POUJOIS, Laurent - L'ange blond (SF)
Q : QUESSY, Laurent - Comme un automate dément reprogrammé à la mi-temps (SF)
R : ROUAUD, Antoine - Le livre et l'épée, tome 1 : La voie de la colère (Fantasy)
S : SANDERSON, Brandon - Fils des brumes, tome 1 : L'empire ultime (Fantasy)
T : TOMAS, Adrien - La geste du sixième royaume (Fantasy)
U :
V : VANCE, Jack - La Terre mourante, intégrale tome 1 (Fantasy)
W : WEBER, David - Dieu de la guerre, tome 1 : Le serment de l'épée, livre 1 (Fantasy)
X : Collectif - Autour d'Honor, tome 2 : Les mondes d'Honor (SF)
Y : YOSS - Planète à louer (SF)
Z : ZINDELL, David – Le cycle d’Ea, tome 1 : Le neuvième royaume (Fantasy)


Au final, 6 livres accomplis en 2015 malgré un changement de vie entraînant une perte en temps de lecture conséquente. C'est pas si mal :-)

Le tsar des étoiles - Le sommeil des dieux, T01 de Pierre Gévart

Le tsar des étoiles - Le sommeil des dieux, T01 de Pierre Gévart

Récit

Le Projet Prométhée consiste à envoyer en avant-garde quelques milliers de colons vers une planète habitable. Prométhée est un vaisseau-monde : un vaste tronc-de-cône à l'intérieur duquel on a planté champs et forêts, et installé une mer artificielle.
Tout a été calculé pour que la micro-société qui va s'installer le temps du voyage soit parfaite et pacifiée. Mais Prométhée suscite l'intérêt d'organisations puissantes et différentes... Ainsi, vont se développer à bord des luttes d'influence, des sabotages, des trafics en tous genres...
Le voyage de Prométhée risque d'être bien plus long que prévu initialement, et aussi bien plus dangereux...


Remerciements

Pour commencer, ce livre a été lu dans le cadre d'un partenariat
Livraddict / les éditions Atria.
Je tiens donc à remercier sincèrement les personnes qui m'ont permis de participer à ce partenariat.

Impression

Mais maintenant parlons de ce livre.
Première impression, la couverture est vraiment sympathique, et m'a tout de suite donné envie de lire ce livre. Elle marque bien les promesses de la quatrième de couverture : exploration spatiale loin de l'humanité.

Pour commencer, ce premier tome est clairement un tome d'introduction puisque les 2/3 ou 3/4 du livre se base sur l'origine du projet Prométhée et les différentes luttes de pouvoir qui se créent autour de ce projet.
On reste donc longtemps sur Terre avant de prendre son essor vers les étoiles.

Le rythme y est relativement lent, beaucoup trop à mon sens, à tout le moins, plus que ne le justifie le background de cette épopée.

Car niveau background, j'ai été déçu. On se retrouve avec une vision que je trouve simpliste de la géopolitique de la Terre : les livres de Fantasy que je lis habituellement sont, de manière générale, plus élaborés sur ce point que ce livre... Et là on parle de science-fiction, où de manière générale, les parties politiques sont soient absentes (car n'étant pas le sujet), soient très développées.
Ici, c'est quand même la trame de l'histoire : chacun va pour placer ses pions : mafia, gouvernement, lobbying... mais tout ça de manière somme toute assez bateau. Personne ne voit rien venir de la part de chacune des parties, alors que chacun sait que l'autre va tenter quelque chose... Difficile à avaler pour moi.

Niveau personnage, j'ai aussi été déçu, notamment du fait qu'un des personnages principal, psychologue de son état, a finalement peu de jugeote / recul sur l'ensemble de l'affaire (tant au niveau personnel que plus global). Je sais bien qu'on dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés, mais, me concernant, je n'ai vraiment pas adhéré, d'autant plus quand on fait partie des instances "dirigeantes".

Un autre point qui m'a ennuyé c'est la présentation d'un personnage qu'on présente comme méticuleux. Qui n'aime pas que les choses ne soient pas bien huilées. Et bien après 5 pages de présentation du dit personnage, il est sûr qu'on a compris ce point-là... Beaucoup trop même. La lourdeur de cette présentation m'a vraiment déplu.
Pas de chance, ce personnage est introduit dès le début, ce qui fait que clairement, ça a orienté le reste de ma lecture sur ce point. Ce livre n'aurait pas été à lire dans le cadre d'un partenariat, que j'aurai arrêté là la lecture pour passer à autre chose.
Par ailleurs, j'ai trouvé que le final concernant ce personnage, ne faisait pas méticuleusement préparé, et franchement, il aurait pu faire bien mieux... Bref ce personnage central m'a complètement déçu.

Il en est de même avec pas mal de personnages clefs, bien que dans des proportions bien moindres. Toujours est-il que les autres personnages ne permettent pas de rattraper cet écueil à mon sens.

Niveau plume, par contre, celle-ci est sans fioriture, et va rapidement à l'essentiel. Les descriptions sont agréables, et, sauf quelques points, l'ensemble est assez cohérent niveau sciences. J'ai bien relevé quelques problèmes à mon sens, mais ça ne ressort clairement pas, et comme ce n'est pas le thème principal de ce livre, ces écarts ne sont pas gênants.

Note

Un 06/20 pour ce livre.
Les personnages ne m'ont pas parus pertinents ou bien beaucoup trop exagérés, le background très simpliste... Ce livre ne m'a clairement pas envouté, et bien que le sujet de la conquête spatiale et de la psychologie humaine est un sujet qui me plait, ce livre, même tenant compte du fait qu'il s'agit d'un tome d'introduction ne m'a pas plus. Je vous recommande plutôt les classiques du genre ou bien Janus que j'ai déjà chroniqué sur le sujet.
Bien que la signification du titre du cycle ne transparait qu'à la fin et laisse présager certaines choses sur la suite, je ne poursuivrai pas cette lecture que je trouve décevante.

La marque - Kushiel, T01 de Jacqueline Carey

La marque - Kushiel, T01 de Jacqueline Carey

Récit

Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout...
les arts du plaisir.
Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.


Impression

Nous voici plongé dans les affres de la politique, à l'époque où terre et pouvoir étaient les enjeux (et non pas juste siège et pognon).

La base de l'univers est une Europe médiévale réinventée. On part donc sur une base assez connue, même si les noms sont (légèrement) déformés ce qui permet de ne pas être sorti de l'imaginaire chaque fois qu'on croise un nom de région, tout en permettant d'avoir une base d'imagination.

Nous suivons les pérégrinations de Phèdre, fille d'une prostituée, et elle même destinée à faire de même... avec l'ajout d'un apprentissage pour devenir espionne.

Nous plongeons donc dans les méandres de la politique à travers ses yeux.
Et c'est le premier bon point, qui est que nous ne sommes pas omniscients. Nous découvrons les intrigues par son regard et sa connaissance. De ce fait, sans qu'on voyage dans l'obscurité, on est amené à vivre qu'avec les informations que Phèdre avait à ce moment là.
Certaines choses sont dès lors plus ou moins évidentes, mais du coup, on est vraiment immergé dans les intrigues.

Autre bon point le rythme. Un livre de 1151 pages, qui malgré un rythme relativement pépère, ne se relâche jamais : pas de temps mort à la lecture, pas de hors sujet, le tout comme si on était embarqué par le courant inexorable du temps : on peut essayer de changer les choses... mais le temps poursuit son avancée. Cela permet, là encore, de vraiment s'imprégner de cet univers.

Enfin, bien que Phèdre soit affiliée au monde des courtisanes, pas de sexe ou de description particulièrement poussée de ces moments. C'est agréable par rapport à certaines lectures et au risque de tomber dans le roman érotique.

Côté personnages, ceux-ci sont bien décris, avec des motivations particulières à chacun. Pas de machiavélisme.

Au final, peut être un regret pour ce rythme d’alcôve (^^) qui aurait pu être plus soutenu par moment. Mais sinon, c'est très bien.

Note

Un 18/20 pour ce livre. Une très bonne lecture à conseiller donc. La suite sera évidemment lu.

Cette lecture s'est faite dans le cadre d'une
lecture commune. Vous pourrez y trouvez les avis des autres participants.

Série : Kushiel

Kushiel Imriel Moirin
  1. La Marque (chroniqué)
  2. L'Élue (non lu)
  3. L'Avatar (non lu)
  1. L'Héritier de Kushiel (non lu)
  2. La Justice de Kushiel (non lu)
  3. La Grâce de Kushiel (non lu)
  1. Naamah's Kiss (non traduit)
  2. Naamah’s Curse (non traduit)
  3. Naamah’s Blessing (non traduit)

Gardien - La flotte perdue : Par-delà la frontière T03 de Jack Campbell

Gardien - La flotte perdue : Par-delà la frontière T03 de Jack Campbell

Récit

« Black Jack » Geary viendra-t-il jamais à bout des épreuves qui se succèdent et s’empilent sur son chemin ? À peine sa flotte est-elle revenue de son périple dans l’espace inexploré par-delà la frontière des mondes humains qu’il lui faut intervenir dans le système de Midway tout récemment libéré. Car le pouvoir central syndic, en dépit de sa défaite, n’a pas dit son dernier mot et cherche à reprendre la main… Pourtant, il faut retourner dans l’Alliance, il faut y escorter les délégués de cette espèce extraterrestre qu’on nomme désormais les Danseurs, de possibles alliés, mais dont les motivations restent mystérieuses. Il faut y ramener aussi l’Invulnérable, ce gigantesque bâtiment capturé de haute lutte : une prise inestimable. Tout cela sans savoir quelles machinations politiques attendent l’amiral Geary dans sa patrie, sans savoir non plus quelle extravagante requête les Danseurs présenteront à l’humanité.

Impression

Suite de l'univers de la Flotte perdue, Par-delà la frontière relate les péripéties de "Black Jack" après avoir défaits les mondes syndiqués.
Ici nous suivons le retour de Black Jack après sa mission "d'exploration" au-delà de la frontière.

On retrouve donc le sel de la première "saison" : incertitude sur ce que devra affronter Black Jack tant la politique et la crainte de la Flotte est importante.
On se demande même si l'espace extra-terrestre ne serait pas au final moins dangereux... car moins sournois... enfin à tout le moins on sait où on en est.

Ici retour dans le flou, dans les pièges et les mesquineries.

Sans être le meilleur livre de la série, il garde son souffle et ouvre de nouvelles perspectives quant à l'univers connu et inconnu.

Quelque part, une bonne introduction aux futurs évènements qui se dessinent.

Note

Un 15/20 pour ce livre, pour une série qui oscille entre 14 et 16.
On retrouve le sel des premiers livres, et on voit se dessiner encore de belles aventures pour Black Jack.

Série : La flotte perdue

La flotte perdue Par-delà la frontière Étoiles perdues
  1. Indomptable (lu et non chroniqué)
  2. Téméraire (lu et non chroniqué)
  3. Courageux (lu et non chroniqué)
  4. Vaillant (lu et non chroniqué)
  5. Acharné (lu et non chroniqué)
  6. Victorieux (lu et non chroniqué)
  1. Intrépide (lu et non chroniqué)
  2. Invulnérable (lu et non chroniqué)
  3. Gardien (chroniqué)
  4. Inébranlable (chroniqué)
  5. Léviathan (chroniqué)
  1. L'Honneur terni (chroniqué)
  2. Bouclier périlleux (chroniqué)
  3. Glaive imparfait (chroniqué)
  4. Lance brisée (non lu)
The Genesis Fleet
  1. Vanguard (non traduit)

Martyrs, T01 de Olivier / Oliver Péru

Martyrs, T01 de Olivier / Oliver Péru

Récit

Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d'un ancien peuple guerrier, vivent dans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. Alors qu'ils se croient à l'abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d'un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d'embraser le monde, que les puissants tissent de noires alliances, ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer...

Impression

Coup de cœur pour certain(e)s, très bonnes critiques par ailleurs, j'aborde cet auteur, dont c'est le premier écrit que je lis, avec délectation, pour le bon moment que je m'apprête à passer.
Cela étant dit, comme toujours dans ce genre de cas, j'essaye de ne pas me figurer un chef d’œuvre... tant le risque de déception peut être à la clef.

Univers classique de Fantasy, où l'on retrouve un royaume où la révolte couve.
La description géopolitique du royaume est, à mon sens, dense et intéressante : de multiples cultures existent, coexistent, s'affrontent dans ce royaume où la paix est toute relative, et maintenue d'un gant de fer.

Ajoutons un lot d'intrigues et de rebondissements et vous obtenez un très bon mélange.

Là où je m'écarte des autres critiques que j'ai pu lire sur ce livre, c'est au niveau de la complexité et des rebondissements.
Sans aller à dire qu'ils étaient téléphonés, beaucoup de ces événements sont prévisibles. Cela dit, l'ensemble est suffisamment dense, fluide et entraînant pour que cela ne gêne pas en soit la lecture. Du plaisir donc oui, de l'étonnement... plutôt à la marge.

Côté personnages principaux, on en a un certain nombre, et chacun avec ses motivations, ses cadavres dans le placard et ses objectifs.
Certains pourront trouver qu'ils sont nombreux, toutefois l'ensemble reste très digeste, et comme aucun personnage ne se ressemble vraiment, la distinction se fait très bien.

Et pour rester dans le classicisme, on va retrouver nos 2 héros malgré eux. Toutefois, les choses se corsent lorsque l'on découvre leur profession (assassins), leur origine (Arseker : genre de sur-hommes... ayant subis un génocide et dont les rares membres restant sont pourchassés), et surtout, qui ne veulent rien avoir à faire avec le monde qui les entoure.
Mais le destin n'aimant pas une vie tranquille semée de cadavres, l'arrivée de ses gros sabots ne manque pas de mettre le dawa dans leurs projets.

Côté plume, le style est fluide, et les événements s’enchaînent sans pour autant défiler à vitesse grand V. Du coup, le lecteur a le temps de s'interroger, sans pour autant s'ennuyer. Un très bon point.

Note

Un 17/20 pour ce livre. Un très bon livre, certes classique, et qui n'a pas réussi à réellement me surprendre, mais qui toutefois ne manque pas rythme et présente un univers cohérent et intéressant à découvrir.

Une très bonne lecture à conseiller donc. La suite sera évidemment lu.

Série : Martyrs

  1. Martyrs, tome 1 (chroniqué)
  2. Martyrs, tome 2 (chroniqué)
  3. Martyrs, tome 3 (non lu)

Le pacte - Les guerriers du silence, T00 de Pierre Bordage

Le pacte - Les guerriers du silence, T00 de Pierre Bordage

Récit

Nouvelle inédite dans l'univers des Guerriers du silence en préambule à la saga racontant la rencontre entre le grand Muffin du Kreuz et les représentants de l'Hyponéros.

Impression

Préambule d'une vingtaine de page au cycle des Guerriers du silence, cette nouvelle permet de relater un des évènements à l'origine de l'ensemble du cycle des guerriers du silence, cycle sublime s'il en est (oui, jetez vous dessus, c'est vraiment magnifique, d'ailleurs j'en parle très brièvement dans
ce petit article).

Alors du fait du nombre de pages, cette nouvelle ne permet absolument pas à l'auteur d'exprimer son savoir-faire. Il s'agit vraiment d'une petite anecdote, qui ravira les fans.

Par contre cela peut donner une petite idée du style et de l'univers torturé et politique de cette saga.

Par ailleurs, cette nouvelle n'est disponible que sous format numérique et gratuitement. Sans doute une œuvre promotionnelle en lien avec l'intégrale des Guerriers du silence... ou pas. Toujours est-il que ça ressemble à un "bonus" littéraire, et il serait dommage de s'en passer.

Pourquoi cette chronique donc ? Peut-être tout simplement parce que j'adore ce cycle de SF et que ça me donne l'occasion d'en parler sans avoir à relire pour la 4ème fois ce cycle.

Bref, c'est juste une occasion pour vous parler de cette saga de la SF française.

Note

Un peu délicat comme exercice. Je mettrai un 14/20 car l'élément est court, et ne permet pas à l'auteur d'exprimer tout son savoir-faire, mais en tant que livre gratuit et relatant une petit anecdote, il est très bien.

Série : Les guerriers du silence

  1. Le Pacte (chroniqué)
  2. Les Guerriers du silence (lu et non chroniqué)
  3. Terra mater (lu et non chroniqué)
  4. La Citadelle Hyponéros (lu et non chroniqué)

Book Tag : Les réseaux sociaux

Zina m'a "tagué", pour un inventaire où l'on associe livres et réseaux sociaux ! Reste plus qu'à réussir à associer le titre qui va avec le thème. 1. Twitter : un livre adoré…avec peu de pages.

Le ptit Prince Le petit prince et ses 95 pages remporte haut la main cette attribution ^^

Où est passée ma combinaison spatiale de Daniel Wilson

Où est passée ma combinaison spatiale de Daniel Wilson

Récit

Nous sommes au XXIe siècle et, soyons honnêtes, notre environnement est plutôt décevant. En dépit de toutes les prédictions des visionnaires qui se sont succédés, nous sommes loin de vivre le futur qu'ils nous promettaient. Nous étions supposés être libérés des microbes et des codes vestimentaires, nous déplacer en modules volants, partir en vacances sur la Lune et avoir à notre service une armée de robots. Dans ce livre humoristique, Daniel Wilson nous présente ces technologies du futur qui nous font rêver, où les trouver ou, à défaut, comment les réaliser soi-même. Lorsqu'elles n'existent pas encore, il nous explique pourquoi. De la téléportation aux systèmes de traduction automatique, ce petit guide nous parle du monde tel que nous aurions voulu qu'il soit.

Impression

Ce livre part d'une bonne intention : réaliser un état des lieux entre ce que nous présentaient la SF de Papa et Maman et la réalité.
L'idée m'a bien plu, notamment, me disais-je si une explication des éléments bloquants était donné.

Hélas, la lecture s’apparente plus à un catalogue à la Prévert où l'auteur nous assène régulièrement des blagues pas très drôles sur les clichés de la SF. Pourtant partisan de l'humour pourri, je dois dire qu'à la longue, c'est lassant.

Côté thème, on fait effectivement un vaste tour des promesses de la SF. Le choix s'est principalement focalisé sur des technologies qui sont globalement à portée, mais loin d'être mature. Un parti pris, qui évite de faire une vraie enquête sur l'état réel des choses.
Car il faut bien le dire, si nous sommes très en retard sur les voitures volantes, a contrario, on est sacrément plus avancé sur la partie informatique par exemple.

Plutôt que de prendre objet par objet, il aurait été plus intéressant de s’appesantir sur des champs de la science, en faisant ensuite un focus sur certains éléments.

Heureusement, que l'ensemble est très bien illustré, dans un style épuré.

Note

Un 06/20 pour ce livre. Je n'ai pas trouvé grand intérêt à ce livre, dont l'humour au ras des pâquerettes est très vite lassant, car présent sur l'ensemble du livre. Les recherches faites sont somme toute peu intéressante à part pour quelques objets... bref, une grande déception.

Les ingénieurs de l'Anneau-Monde - L'Anneau-Monde, T02 de Larry Niven

Les ingénieurs de l'Anneau-Monde - L'Anneau-Monde, T02 de Larry Niven

Récit

Vingt-trois ans ont passé depuis que Louis Wu et le Kzin sont revenus sur leurs planètes respectives après leur expédition sur l'Anneau-Monde. Mais ils n'ont pas vraiment reçu les honneurs escomptés. Louis a plongé dans la came. Une vraie loque. Et maintenant, les voici à nouveau en route vers l'Anneau-Monde, prisonniers d'un Marionnettiste fou qui veut reformer l'équipe multiraciale d'antan.
Quand ils arrivent près de l'Anneau, cependant, une anomalie leur saute aux yeux : la structure se décentre par rapport à son soleil. C'est la collision assurée à brève échéance.
Que faire ? Chercher un moyen d'arrêter le processus et sauver les habitants, qui ont perdu le savoir d'autrefois... Ou fuir comme des voleurs en emportant les secrets des ingénieurs de l'Anneau-Monde ?


Impression

Deuxième tome du cycle de l'anneau-monde, cette lecture était notamment motivée pour découvrir l'ensemble des questions et interrogations laissées en suspens lors du
précédent tome.

L'histoire se passe 20 ans après le premier tome où, contre leur gré, Louis Wu et Parleur aux animaux (le Kzin) sont de nouveau enrôlés pour rendre visite à l'anneau-monde à la recherche de merveilles technologiques. Car il faut dire que dans le précédent tome, l'objectif tenait plus de la survie que de l'exploration de la structure. Voilà qui y remédie.

On retrouve donc 2 de nos 4 protagonistes d'antan, ainsi que des nouveaux, afin d'aller chercher ces merveilles technologiques.

Du coup, on se retrouve plongé dans le fonctionnement de l'anneau-monde, sa topographie ainsi qu'une étude des habitants de cet anneaux.
Un voyage dépaysant et surprenant, qui permettent de remplir bon nombre de questions qui s'étaient posées lors du précédent tome, qui n'avait pas pour objet l'anneau en lui même.

On remarquera d'ailleurs que la partie sauvetage de l'anneau mis en exergue dans la 4ème de couverture est traitée très rapidement à la fin du livre (quelques chapitres uniquement). On voit bien que l'objet de ce livre n'est clairement pas la partie "il faut sauver le monde", d'autant que les motivations des principaux protagonistes soient très loin d'être toutes angéliques... Mais je vous en laisse la primeur.

Le roman toutefois manque d'entrain. Il se lit plus comme une étude de cas avec pour objet "l'Anneau-Monde : fonctionnement, origine et évolution".
Notamment l'évolution des personnages m'a paru bizarre (s'entend, pas en cohérence avec ce dont je m'étais imaginé lors du premier tome) et manquant des traits d'humour présents dans le précédent tome.
L'impression d'un roman globalement aseptisé fait plus penser à un traité qu'à un roman. Peut-être est-ce du au fait que ce roman a été écrit à la demande des lecteurs pour compléter son œuvre, mais il manque, à mon sens, une âme à ce récit.

Amateur de Hard-Sciences, j'ai donc beaucoup apprécié de pouvoir répondre à quelques points que je souhaitai découvrir à la lecture du premier tome, mais pour ceux qui n'en n'éprouvaient pas le besoin, la lecture de ce livre risque d'être assez peu entraînante.

Note

Un 12/20 pour ce livre, qui vient compléter l'aspect fonctionnement / origine / raison de la présence de l'Anneau-Monde, sans apporter une trame d'histoire particulièrement entrainante.
À conseiller pour ceux qui, à la lecture du premier tome, voulait en savoir plus sur l'anneau-monde, mais pas particulièrement pour ceux qui avait été séduit par l'histoire et les diverses interactions du tome précédent.
La saga continue avec 2 autres tomes, mais je ne poursuivrai pas. L'histoire indiquée ne m'emballant pas plus que ça, et le sujet de l'anneau-monde étant pour moi très bien traité dans le présent volume, je n'ai pas spécialement envie de continuer dans cette série.

Série : L'Anneau-Monde

  1. L'Anneau-Monde (chroniqué)
  2. Les ingénieurs de l'Anneau-Monde (chroniqué)
  3. Le trône de l'Anneau-Monde (non lu - série abandonnée)
  4. Les enfants de l'Anneau-Monde (non lu - série abandonnée)

Le Don - Le dernier souffle, T01 de Fiona McIntosh

Le Don - Le dernier souffle, T01 de Fiona McIntosh

Récit

Encore adolescent, Wyl Thirsk doit assumer le rôle pour lequel on le destinait depuis sa naissance : commandant en chef des armées de Morgravia! Une responsabilité qui le conduit à la cour du prince Celimus, un despote sadique. Là, un geste de bonté envers une sorcière condamnée au bûcher vaudra à Wyl un don miraculeux, ainsi que la colère de son seigneur et maître.
Contraint de lui obéir, Wyl est envoyé au Nord où la guerre menace, pour une mission suicidaire à la cour ennemie... avec pour seule arme un mystérieux pouvoir dont il ne soupçonne pas même l'existence. Or, s'il n'embrasse pas le Dernier Souffle, il signera sa perte... et celle du pays qu'il a juré de défendre.


Impression

Je donne le ton : attention coup de cœur !

Bienvenue dans un monde médiéval et classique à l'extrême.
La magie y est présente, mais en touche éparse, notamment parce qu'on avait la fâcheuse habitude de cramer les pratiquant de la sorcellerie.

Durant ce livre on suivra les aventures du général Wyl, que l'on pourrait apparenter à l'homme bon dans toute son archétype opposé à son futur roi le prince Celimus, sadique et maléfique à souhait.
On pourrait supposer que sur cette base on s'enferme dans la classique lutte du bien contre le mal, présente dans les grands classiques de la fantasy, mais le Don vient "gâcher" ce classicisme en forçant notre blanc général Wyl a manœuvrer dans les zones grises... Ce qui a le bon goût de pouvoir assister à l'évolution du preux chevalier en celui que le destin a obligé à faire des choses mauvaises (enfin destin... ou libre arbitre, je vous laisse vous faire votre propre idée).

Côté rythme, celui-ci n'est pas forcément soutenu tout le temps, mais l'auteur sait manier son intrigue et ses rebondissements, ce qui fait que même pendant les périodes "cool" du récit, l'envie de continuer encore un chapitre est toujours présente. Je vous laisse donc imaginer quand le récit s'emballe.

Côté plume, c'est la première fois que je lis un livre de cet auteur, et j'apprécie vraiment son style d'écriture. À la fois vif et brusque dans les combats, il sait se faire poétique et contemplatif à d'autres moments. Une véritable osmose avec l'histoire que cette plume supporte.

Même si j'avais prévu à l'avance pas mal de points de l'histoire, la façon dont les choses se déroulent dans les détails permet de garder tout l'intérêt à l'histoire.

Note

Un 20/20 pour ce livre. Vous l'aurez compris, entre une plume qui s'adapte au récit, des personnages bien décrits et dont les affres nous donnent envie de suivre leurs frasques, j'ai été subjugué par ce livre que je vous recommande fortement. Restant dans les grands canons de la Fantasy médiévale, l'auteur a su ajouté quelques éléments qui permettent à cet univers de se démarquer. Évidemment, je lirai rapidement la suite de cette trilogie.

Série : Dernier souffle (Le)

  1. Le Don (chroniqué)
  2. Le Sang (chroniqué)
  3. L'Âme (chroniqué)

Une affaire de famille - Les princes-marchands, T01 de Charles Stross

Une affaire de famille - Les princes-marchands, T01 de Charles Stross

Récit

Miriam Beckstein, jeune journaliste, découvre un moyen de pénétrer dans une autre dimension. Sur une terre parallèle qui évoque notre monde au Moyen Age, elle appartient a une famille étrange : ses membres peuvent passer d'une dimension à l'autre. Ce qui facilite certains commerces illicites, dont celui de la drogue. Dans leur monde, ses membres, constituant une mafia héréditaire, vivent en seigneurs. Le contraste entre les deux univers provoque un conflit entre les valeurs démocratiques de Miriam et la mentalité aristocratique de sa famille retrouvée.

Impression

Découverte de ce cycle qui s'annonce aguicheur : réussir à mêler monde médiéval et univers contemporain. Rien que pour cela, j'ai acheté le livre afin de voir ce que cela pouvait donner.

Et niveau intégration, tout se passe plutôt bien. En effet, l'univers de ces mondes est bien conçu. Le tout parfaitement cohérent sur la base des postulats du livre.
De plus, le fait que ce livre, axé sur le fonctionnement de l'économie d'un état / royaume, arrive à faire coexister de tels univers de manière logique et acceptable est vraiment agréable.

Malheureusement, j'ai trouvé l'histoire un peu lente à se mettre en place. Les réactions des personnages sont, à mon sens, beaucoup trop téléphonées à mon goût.
Certes, la réaction de la plupart des personnages se comprennent, mais il n'en reste pas moins que du coup, la partie rebondissement existe mais n'est pas exploitée totalement.

Note

Un 13/20 pour ce livre. Un sujet et un traitement de ce dernier très agréable, toutefois l'histoire n'a pas su m'emballer, sans que cela soit toutefois difficile ou embêtant à lire. Je lirai la suite, car le traitement du sujet est intéressant, et ce livre étant le premier tome, peut être que la suite sera plus punchy.

L'Anneau-Monde - L'anneau-Monde, T01 de Larry Niven

L'Anneau-Monde - L'anneau-Monde, T01 de Larry Niven

Récit

À deux cent ans, Louis Wu a conservé un corps de jeune homme et une âme d'explorateur. Aussi, quand le Marionnettiste lui propose de l'accompagner au-delà de l'espace connu, il se laisse tenter. Feront également partie de l'expédition: Teela Brown, une jeune humaine, et un Kzin. Fine équipe ! Le Marionnettiste, poltron mais intelligent, avec ses deux têtes et ses trois pattes, le Kzin féroce et effrayant, avec sa fourrure, ses dents et ses griffes acérées... Et Teela, une jeune fille follette mais douée d'une chance insolente. Destination ? L'Anneau-Monde, une planète située aux confins de l'hyperespace. Une planète entourée d'un mur d'un million six cent mille kilomètres de large, de quinze cents kilomètres de haut... Quelles créatures peuplent l'Anneau-Monde? Quel accueil vont-elles réserver à nos explorateurs ?

Impression

Début d'un cycle mythique de la science-fiction, voici l'anneau-monde, qui est une source d'inspiration de beaucoup d'auteur de SF actuel.
Il était nécessaire que je me plonge dans ce livre ^^.

Ce livre datant des années 70, nous fait vivre une exploration spatiale qui a donné beaucoup de petits dans le space-opera ou planet-opera qui a suivi.
Malgré cela, je n'ai pas trouvé que cette expédition avait vraiment vieilli. Et du coup, c'est vraiment avec plaisir qu'on se laisse aller à découvrir cet anneau-monde, ça conception et ses problématiques.

Pour cette mission, se constitue une jolie équipée, qui aura de quoi réjouir les moments de solitudes pendant le voyage :
1) Louis Wu : humain, un peu le sage de l'équipe, le diplomate explorateur ;
2) Le marionnettiste : extraterrestre dont la principale caractéristique est d'avoir peur. Ils ont donc un mode de fonctionnement où le danger doit être au maximum écarté.
3) Le Kzin : une espèce de félin massif intelligent. Espèce belliqueuse.
4) Teela Brown : jeune humaine de 20 ans... dont on découvre au fil de l'aventure ses capacités.

Ce roman est constitué grosso-modo en 2 parties :
Une première qui consiste en la réunion de l'équipe, la découverte des motivations de chacun ainsi qu'un point sur la géopolitique entre les différences espèces de cet univers.
C'est une partie avec de l'humour et qui permet de situer l'univers. Certains pourront la trouver un peu longue, car sans réelle action, moi je trouve que ça pose le décor tranquillement. D'ailleurs tranquille est un terme qu'on pourrait attribuer à quasiment toutes les parties de l’œuvre, même dans les parties mouvementées

La seconde partie est l'expédition en elle-même et l'exploration de l'anneau-monde, véritable cœur du livre.
On y découvre notamment tous les concepts de l'anneau monde ainsi que les conséquences de ce genre d’immensité.

Au final, un bon bouquin de SF type hard-sciences mais pas trop exigeant.
La quête est classique (normal ^^) et n'a pas spécialement vieilli.

Je n'ai pas spécialement accroché au style d'écriture que j'ai trouvé un peu trop simpliste, et les rebondissements sont tous assez prévisibles. Toutefois, même si du coup ça n'en fait pas un coup de cœur, ça ne nuit pas outre mesure à la découverte d'un monde nouveau et à part.

Note

Un 15/20 pour ce livre. Une exploration dans les classiques de la SF qui n'a vraiment pas vieilli. Au final, un classique très agréable à découvrir.
Avis sur le second tome

Série : L'Anneau-Monde

  1. L'Anneau-Monde (chroniqué)
  2. Les ingénieurs de l'Anneau-Monde (chroniqué)
  3. Le trône de l'Anneau-Monde (non lu - série abandonnée)
  4. Les enfants de l'Anneau-Monde (non lu - série abandonnée)

Asutra ! - Les chroniques de Durdane, T03 de Jack Vance

Asutra ! - Les chroniques de Durdane, T03 de Jack Vance

Récit

Loin vers le sud, au-delà des zones marécageuses et des terres connues du peuple de Shant, il y avait Caraz, le continent sauvage peuplé d'exilés, de nomades et de marchands d'esclaves. Ce furent de ces solitudes méridionales que commencèrent à se répandre vers le nord les rumeurs annonçant le retour des Roguskhoïs. On racontait que des avions mystérieux atterrissaient la nuit pour faire le plein d'esclaves et que d'autres se livraient en plein ciel à des duels sans merci. Etzwane ne s'était pas trompé. Ces rumeurs cachaient la présence redoutable des Asutras, combinant la force surhumaine d'une race avec l'intelligence cosmique de l'autre. Si l'on ne parvenait pas à leur barrer rapidement la route, Durdane ne serait bientôt plus que le terrain de chasse des marchands d'esclaves.

Impression

Dernier tome des chroniques de Durdane, voici une partie, qui, encore une fois, est très différente des deux premières.
Après la découverte du Shant, le changement de gouvernement et la guerre, cette troisième partie nous exile sous les hospices des terres barbares.

Le véritable ennemi du Shant étant désormais connu, Etzwane va nous emmener à la découverte des terres barbares du Caraz afin d'en apprendre plus sur les Asutra qui sont à l'origine de l'invasion Roguskhoï.

On retrouve de nouveau le goût de la découverte à travers la visite de nouveaux paysages, de nouvelles contrées et façons de vivre.
On retrouve aussi la simplicité d'écriture qui donne un ton si léger et agréable à l'histoire.

Un des points que j'ai particulièrement aimé est le cynisme des terriens et l'impact qu'il peut avoir. Je ne peux en dire plus pour ne pas gâcher l'histoire, mais j'ai trouvé leur implication (déjà présente dans les 2 premiers tomes, mais qui s'exalte dans celui-ci) à la fois réaliste et amorale à souhait.

Tout cela venant égayer une histoire où des vaisseaux extra-terrestres entrent en scène... et où la subtilité s'invite dans la trame de l'histoire. Le tout permettant de compléter les réflexions que l'on a engagées dans les précédentes parties de ces chroniques.

On se trouve un petit ton en dessous de ce qui a été fait dans la première partie, la subtilité remplaçant la magnifique simplicité et tonalité du début des chroniques, mais cette partie clôture magnifiquement bien ce cycle, répondant aux questions qui ont parsemé l'ensemble de l’œuvre.

Un final qui a par ailleurs le mérite à la fois de me décevoir (un peu) sur la façon dont il est réalisé mais aussi de me réjouir dans la dérision et l’aplomb avec lequel il tombe.

Note

Un 16/20 pour ce livre. Un final qui réussit à clôturer magistralement ce cycle, tout en réussissant à se renouveler en proposant une nouvelle dimension aux événements. Un ton en dessous du
premier tome, mais bien au-dessus du second.
À lire bien évidemment.

Synthèse sur l'ensemble
Il existe une version intégrale des chroniques. En se basant sur mes critiques du tome 1 et tome 2 en plus de celle-ci, on ne peut conclure qu'à un excellent cycle (16/20), qui réussit à travers une simplicité d'écriture à créer un monde, à poser un background et à en tirer une histoire cohérente et intéressante, qui bien que simple, réussit à fournir matière à pas mal de thèmes de réflexion.
Un auteur à découvrir, une série à lire sera ma conclusion finale.

Série : Les chroniques de Durdane

  1. L'homme sans visage (chroniqué)
  2. Les paladins de la liberté (chroniqué)
  3. Asutra ! (chroniqué)

Les paladins de la liberté - Les chroniques de Durdane, T02 de Jack Vance

Les paladins de la liberté - Les chroniques de Durdane, T02 de Jack Vance

Récit

L'Homme sans visage est prisonnier dans son propre palais. Le pouvoir absolu qu'il exerce sur le peuple de Durdane est désormais aux mains du jeune Gastel Etzwane, dont la soif de vengeance contre les terribles Roguskhoï,qui avaient enlevé et tué sa mère et sa sœur, ne pourrait être étanchée que par une mer de sang. Pour les détruire, Etzwane devait réaliser l'unité perdue du monde de Durdane. Pour pouvoir combattre, les gens de Durdane devaient d'abord redevenir les maîtres de leur propre existence. C'est alors seulement qu'Etzwane pourrait recruter un corps d'élite parmi les habitants de Durdane enfin libérés, les Paladins de la Liberté, et qu'il pourrait les lancer contre les Roguskhdi dans une lutte à mort.

Impression

Suite du
premier tome des chroniques de Durdane, voici la seconde partie qui se présente.

Dans cette suite, on retrouve Gastek Etzwane qui a su prendre le pouvoir et qui est désormais le successeur de l'ancien homme sans visage. Il doit donc maintenant assumer le rôle de dirigeant du Shant et les problèmes qui vont avec.
Dans cette partie, nous suivons comment Etzwane va modifier le Shant pour faire face à la menace des Roguskhdi qui semblent vouloir exterminer le peuple du Shant.

Nous suivrons donc Etzwane dans les différentes réformes et modifications de sa société afin à la fois de relever le défi inédit que représente la guerre pour le Shant (qui connaît la paix depuis environ 2000 ans grâce à l'homme sans visage), ainsi que de réparer les injustices qui l'ont fait se révolter.
Le point fort de cette partie est vraiment le suivi de cette évolution, la mise en place d'une autre forme de société avec ses avantages, mais aussi ses contraintes... et les éventuelles nouvelles injustices qu'elles génèrent.
Une véritable étude de l'impact d'un changement dans une société.

Par contre, on perd l'aspect découverte du monde (puisqu'il est désormais globalement connu) et on entre dans une partie politique, que j'ai trouvé personnellement trop simpliste.
La simplicité va toujours de paire avec le style d'écriture, mais ici, même si des écueils se montent sur le chemin désiré par Etzwane, je me suis plusieurs fois dit que quand même, ça se passe super bien pour un putch. On a vraiment l'impression de se retrouver dans une étude de cas où l'on ne fait varier que certains paramètres maîtrisés.

De même, cette partie parlant de la guerre contre les Roguskhdi, l'histoire est somme toute beaucoup plus linéaire et convenue, ce qui limite les rebondissements auxquels on peut s'attendre.

On notera quand même le côté toujours enchanteur du style d'écriture très épuré de Jack Vance qui me plaît toujours autant.

Note

Un 14/20 pour ce livre. Une partie beaucoup plus convenue que la précédente alliée à la perte de la découverte du Shant explique que cette seconde partie m'ait beaucoup moins plu. Toutefois, le style d'écriture et la véritable étude sur ce qu'est l'aboutissement d'un putsch lui donne un intérêt certain. De part la qualité du tome 1 et la poursuite de l'histoire, je recommande de continuer ce cycle... Et de poursuivre avec le tome 3 pour clôturer cette superbe saga.

Série : Les chroniques de Durdane

  1. L'homme sans visage (chroniqué)
  2. Les paladins de la liberté (chroniqué)
  3. Asutra ! (chroniqué)

L'homme sans visage - Les chroniques de Durdane, T01 de Jack Vance

L'homme sans visage - Les chroniques de Durdane, T01 de Jack Vance

Récit

Les hommes ont oublié la planète Durdane. Pour eux, elle n'est plus qu'un mythe. Seuls les membres de l'Institut d'Histoire la visitent encore.
Dans le pays de Shant, tous les adultes ont le cou pris dans un « tore » qui peut exploser au signal de l'Homme sans visage. Nul ne l'a vu, nul ne sait qui est, et pourtant chacun sait qu'il existe. Il rend « justice », assez rarement d'ailleurs, et son nom seul sème l'épouvante.
Tout jeune, Gastel Etzwane a choisi de devenir musicien errant, comme son père. Il a quitté son canton malgré l'interdit. Suprême sacrilège, il a refusé de porter le tore. Il a mérité trois fois la mort. Il veut devenir maître de son propre destin.


Impression

Je m’aperçois qu'il s'agit ici du premier livre de Jack Vance que je chronique. Et bien sachez que pour le prix d'un, vous en aurez 3, car je me suis fais l'ensemble des chroniques de Durdane d'un coup.

L'écriture de Jack Vance est à chaque fois pour moi une source d'étonnement. Sous une écriture simple et très accessible, Jack Vance arrive à faire vivre son univers, à le faire vraiment se révéler, à le sublimer en ne laissant aucun artifice qui ne serve pas directement à l'ambiance.
De plus la simplicité de son écriture s'allie très bien avec les mondes qu'il dépeint. Sensation que j'ai à chaque fois retrouvé dans les écrits que j'ai découvert de lui.

Le monde de Durdane est un monde qui se découvre principalement par la couleur. Imaginez que l'ensemble de nos façons de vivre, de nos tons oraux soit dans ce monde exprimé par les couleurs que portent les habitants du Shant, une région de Durdane, planète où se place l'histoire.
Une véritable symphonie toute en subtilité va donc apparaître basée sur la description visuelle, où les couleurs y ont un véritable langage.
Je dirai que rien que pour découvrir ce monde étrange, cela vaut le coup.

Dans ce premier tome, nous suivons le jeune Gastel Etzwane qui rêvant de liberté va se lancer dans la quête de l'homme sans visage. Ce dernier en effet fait régner la justice dans le Shant, et Gastel souhaite le rencontrer pour exposer son cas et ainsi acquérir la liberté pour lui et sa mère.
Mais difficile à trouver est l'homme qui n'a pas de visage et de multiples noms. Ou bien est-il une chimère ? Et comment un jeune enfant compte-t-il combattre l'ensemble des règles qui forment sa société ?

Ce tome nous lance donc dans la quête d'un homme inconnu de tous, et nous permettra ainsi de découvrir la région du Shant ainsi que les coutumes de son peuple, tout en poussant la réflexion sur le rôle des traditions et comment celles-ci s'appliquent aux gens.

Note

Un 17/20 pour ce livre. Un plongeon grandiose qui prend une saveur (teinte ?) qui se rapproche assez de mes impressions à la lecture du cycle de Tschaï.
Un univers fascinant à découvrir, porté par un style d'écriture épuré qui permet de faire ressortir la force de ce nouveau monde... Un vrai plaisir que je recommande.

Les critiques du
tome 2 et du tome 3 suivent pour ceux qui veulent découvrir le reste de l’œuvre.

Série : Les chroniques de Durdane

  1. L'homme sans visage (chroniqué)
  2. Les paladins de la liberté (chroniqué)
  3. Asutra ! (chroniqué)

Rencontre avec Gaeria - Iluvendan, T01 de Nicolas Debandt et Marc-Antoine Fardin

Rencontre avec Gaeria - Iluvendan, T01 de Nicolas Debandt et Marc-Antoine Fardin

Récit

Iluvendan. Une cité où la magie et la technologie se côtoient et s’entremêlent.
Le Iolthän, étrange cristal noir, source d’énergie mystérieuse, assure la prospérité de la cité, fait voler ses aéronefs, offre le confort à ses habitants.
Trois adolescents, les jumeaux Feäsil et Klaod et la séduisante Imenel, vont enfin pouvoir découvrir cette cité, car c’est là qu’ils mèneront leurs études.
Les heures de cours, les rencontres avec les enseignants, les doutes personnels, cela aurait déjà de quoi largement remplir les journées : mais voilà qu’ils découvrent des rumeurs parlant d’une pénurie de Iolthän, d’une guerre imminente face au pays voisin ! Et comment résister à l’appel de l’aventure lorsqu’on est jeune ? Les trois héros vont décider d’enquêter. Manipulés par certains, aidés par d’autres, ils devront faire face à des forces qui les dépassent, mais feront tout pour faire éclater la vérité !


Impression

Encore un livre dont on a su me convaincre l'achat lors d'une convention.
Et il faut le dire, la couverture très jolie est rentrée pour une bonne part dans l'achat de ce livre.
Sans cela, il n'est pas sûr que le résumé de l'histoire qui m'en a été fait m'aurait convaincu d'acheter. Et force et d’admettre que ce livre traîne un peu de peur que la couverture ne fasse pas le contenu comme dit l'adage populaire.

Intéressons nous à ce qui fait le grand plaisir de ce livre : l'univers. Celui-ci est richement décrit et extrêmement varié. La quête initiatique des héros nous permet de découvrir de multiples facettes de cet univers avec eux, et c'est un vrai bonheur. Des idées en abondances richement "illustrées".

Un vrai voyage auquel il fait bon de se laisser aller, car en effet, ça ne bouge pas beaucoup dans ce livre. Ceux qui ne vivent qu'au rythme des stéroïdes et des douilles chaudes qui pleuvent sur le sol peuvent se tourner vers Richard Morgan, car ici point de salut ^^.

Les points négatifs du livre sont toutefois assez nombreux.
L'histoire en elle même est très convenue. Une quête initiatique, des clans très marqués sans la moindre once de nuance. Bref, on se retrouve dans un univers manichéen où le méchant fait le mal pour le pouvoir, parce qu'un peu, c'est pas assez, il lui faut tout...
Vous voyez donc que ce n'est ne pas dans la profondeur des personnages qu'on va pouvoir puiser.

En plus de cela, les héros ne sont pas "attachants", un peu comme s'ils n'étaient qu'un expédiant pour la quête.
Leur psychologie n'est clairement pas marquée, et leur "affectation" n'est pas vraiment logique.
Un seul exemple, un des personnages est décrite comme une jeune femme gentille, audacieuse et fanfaronne. Cela colle donc bien quand elle intègre une troupe de jongleurs, et autres arts du cirque.
Là où ça colle moins, c'est quand on s’aperçoit que cette même troupe forme plutôt aux arts des ombres et de l'assassinat.
Ce qui choque n'est pas cette orientation (loin s'en faut), mais plus avec quelle nonchalance et sans avoir le moindre problème de conscience, la jeune fille décrite plus haut s'adonne à l'apprentissage et l'utilisation de ces arts. Pour moi ça ne colle vraiment pas au peu de psychologie évoquée dans les débuts du livre.

On ajoute à cela que le style d'écriture est à mon sens correct, mais sans plus, ça ne permet donc pas de relever l'ensemble. Le fait que ça soit une écriture à 4 mains explique peut être cela.

Note

Un 13/20 pour ce livre. Au final malgré des défauts qui tendent à avoir l'impression de lire un roman jeunesse moyen, les idées concernant l'univers et la découverte de celui-ci, avec ses énigmes, sa beauté et son subtil équilibre sauve ce livre d'une noyade insipide autrement.
De fait, un livre qui n'est pas mauvais à lire du fait de la découverte de l'univers, mais qui reste insipide ou quelconques sur les autres aspects.
S'agissant d'un diptyque, je lierai
la suite afin de connaître l'ensemble des réponses aux énigmes de cet univers, en espérant que le niveau saura s'élever.

Série : Iluvendan

  1. Rencontre avec Gaeria (chroniqué)
  2. Le crépuscule du cristal (chroniqué)

La cité - La cité, T01 de Stella Gemmell

La cité - La cité, T01 de Stella Gemmell

Récit

Construite sur des milliers d'années, faite d'une multitude de niveaux, la Cité est aussi vaste qu'ancienne. Au fil des siècles, elle s'est étendue au-delà de ses remparts, menaçant sans cesse les royaumes voisins. Au cœur de la Cité réside le sanguinaire Empereur, dont le visage reste un mystère et que la mort même semble craindre : certains vont jusqu'à douter de son humanité.
Une poignée de rebelles espérant mettre fin à ce règne de terreur placent leurs espoirs en un seul homme, dont le nom sonne comme une légende : Shuskara. Celui qui fut autrefois le général favori de l'Empereur. Un homme respecté, capable de provoquer un soulèvement et d'unir la Cité. Mais aussi un criminel trahi, emprisonné et torturé avant de disparaître...


Impression

N'ayant jamais lu de livre écrit par Monsieur (honte à moi, sans doute, mais il faut savoir faire des choix dans la vie ^^), j'aborde donc ce premier livre de Madame Gemmell sans aucune idée préconçue à son sujet autre que la lecture de quelques critiques avant de me lancer dans cette lecture.
Vous trouverez ainsi mon avis, indemne des comparaisons auxquelles on peut s'attendre habituellement, et sans préjuger du niveau que devrait avoir Madame dans la réalisation de ses écrits.

Parlons pour commencer du décor : une cité tentaculaire, que l'on commence à visiter par les égouts.
Superbe partie qui décrit au lecteur la vie cruelle et injuste des Habitants, ceux qui vivent dans ces tunnels où rode la mort et bien pire encore.
Toutefois, on n'est pas non plus dans le transcendantal. Je veux dire par là que la description et l'action qui s'y passent sont bien amenées, mais l'organisation qui y est décrite n'est pas originale et ne m'a pas surpris.

Ensuite nous passons à la surface... et principalement à ses frontières, là où une guerre qui traîne en longueur, voire même qui semble être faite pour durer, se passe. Impression qui perdure dans les quatre cinquième du roman sans que cela ne semble émouvoir grand monde... ça fait long quand même, surtout après les découvertes de fin de livre. Ça fait un peu guerre de Troie, mais sans assumer le caractère "les dieux font ça pour se divertir", ce qui rend à mon sens le modèle un peu bancal.

Ce qu'on y découvre aussi, c'est que quand on parle d'une grande ville, c'est "vraiment" grande ville... gigantesque, tentaculaire, dévorante et décadente conviendrait mieux. Et c'est un peu dommage qu'on s'en aperçoive tout compte fait qu'au détour de quelques descriptions, sans que rien ne soit fait pour que le lecteur en prenne réellement conscience.

Concernant l'organisation du récit, le récit suit une logique assez bizarre où s’enchaîne (sans préavis) des flash-back et des changement de points de vue.
Il est clair que la première fois c'est perturbant, mais ensuite je m'y suis fais. Je n'ai pas spécialement adhéré au principe, mais il ne m'a pas non plus gêné, et permet de donner un rythme au livre, sautant d'une histoire à l'autre, d'une époque à l'autre, et permettant au lecteur de réfléchir pour resituer tout cela dans le contexte.

Et il faut bien avouer que niveau rythme, ça a de l'intérêt. En effet, sans que les personnages soient (tous) mal dégrossi ou niais, leurs état d'âme traîne un peu en longueur. J'ai eu parfois l'impression de lire une lecture "jeunesse" tant les réflexions de certains protagonistes oscillaient entre l'évidence, la niaiserie ou l'inconscience. Là où habituellement ce genre de questionnement (pouvant être légitime) se traite en quelques lignes, ici ça peut s'étirer sur plusieurs pages... voire même sur plusieurs scènes.

Un autre point est l'impression de supériorité manifeste des soldats de la Cité... L'explication est fournie dans le livre certes, mais proche de la fin... ce qui fait que l'impression que les soldats de la Cité affrontent des paysans russes qui compensent leur faible entraînement par le nombre n'est levée quand quasiment tout est fini. Je trouve cela dommageable concernant la crainte qui en découle des affrontements avec l'ennemi... et donc de l'intérêt que peut susciter cette part de l'histoire.

Un autre point que je trouve pas hyper-crédible non plus c'est l'absence de légendes / rumeurs concernant l'empereur hors celle "officielle". Sans entrer dans les détails pour ne pas spolier, avoir aussi peu de rumeurs sur le personnage qui régit la vie d'une ville gigantesque... est difficilement crédible à mon goût, y compris en prenant en compte le "contexte" de l'ensemble des gens.

Cela étant, malgré tous ces défauts que j'ai pu pointer du doigt, l'histoire reste somme toute prenante. Le récit est basé sur des idées intéressantes, à défaut de les avoir trouvées innovantes, et les rebondissements sont plutôt bien amenés sur nombres de points. L'aspect "jeunesse" ne faisant que déséquilibrer l'univers mis en place.

Note

Un 12/20 pour ce livre. Au final un livre qui comporte de bonnes idées, plutôt bien amenées malgré quelques manques qui soit décrédibilisent l'histoire, soit aurait pu être condensés en mettant l'espace libéré à profit pour nous distiller des informations plus tôt sur ce qu'est la Cité et son fonctionnement. La découverte d'un monde "sur le tas" étant un procédé que j'aime bien, mais dans lequel les informations doivent pouvoir sourdre au fil des événements et non pas être artificiellement maintenues sous le boisseau.
Cela reste toutefois une lecture agréable. Je lierai sans doute la suite (s'il s'agit d'un diptyque) par curiosité, car certains élément m'ont laissé perplexe et j'attends de voir comment ça s'organise par la suite.

Nouvelles du Disque-Monde - Hors série des Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett

Nouvelles du Disque-Monde - Hors série des Annales du Disque-Monde de Terry Pratchett

Récit

"Les nouvelles me coûtent sang et eau. J'envie ceux qui les écrivent avec facilité, du moins ce qui ressemble à de la facilité. Je serais étonné d'en avoir écrit plus de quinze dans ma vie". Voici le premier livre réunissant l'ensemble des nouvelles de Terry Pratchett qui appartiennent au corpus du Disque-monde. 
On y retrouve avec jubilation les mages de l'Université de l'Invisible, la Mort, les sommités d'Ankh-Morpork, les sorcières de Lancre, le Guet et même Cohen le Barbare.

Impression

Premier recueil des rares nouvelles de Terry Pratchett, ces dernières ne concernent uniquement que le Disque-Monde. On y retrouve mis en jeu certaines figures clefs de ce cycle.
Par ailleurs, les nouvelles étant courtes, inutile de s'imaginer que l'on tient là un tome d'introduction aux fameuses Anales du Disque-Monde. Que nenni. L'univers et les personnages mis en jeu ne peuvent être croqués clairement en si peu de pages, et on entre donc directement dans le bain. Pour pouvoir apprécier, il faut donc déjà connaître ces figures hautes en couleurs.

Pour l'univers du Disque-Monde, je vous renvoie à
cette chronique qui vous explique rapidement l'univers et comment attaquer les nombreux tomes qui le composent.

Voici donc la critique (rapide) de chacune des nouvelles qui compose ce receuil :

Rejet par l'Université de procédés diaboliques

Nouvelle qui retrace le fonctionnement de l'Université de l'Invisible, dans son processus de décision.
Je n'ai personnellement pas du tout accroché : ce procédé est mainte fois décrit dans les différents livres ayant un trait avec l'Université, et le contexte n'est que rapidement posé (taille de la nouvelle oblige).
Entre redite et absence de contexte sérieux, cette nouvelle n'a pas su m'envouter.

La Mort et tout ce qui s'ensuit

Une petite nouvelle rapide où la Mort rencontre un philosophe. Ce dernier ne souhaitant pas mourir essaye de l’embobiner avec sa rhétorique.
Une nouvelle assez amusante et courte. Mais il faut dire qu'avec LUI, les choses ne trainent jamais ^^.

Minutes de la réunion en vue de concrétiser le projet de fédération de scouts d'Ankh-Morpork

Compte-rendu d'une réunion sur l'administration d'Ankh-Morpork par les personnes qui comptent dans la ville. Cette nouvelle est amusante, faisant passer une auto-critique de la cité en tant que premier degré. Toutefois la forme de cette nouvelle est somme toute assez dérangeante et prive le lecteur de se voir "participer" à l'action. On est laissé de côté en simple spectateur et de ce fait, malgré l'humour, ne me laisse pas un souvenir immémorable au-delà de certaines piques truculentes.

La mer et les petits poissons

Une très bonne nouvelle, mettant en jeu les sorcières et leur magie... particulière.
Une nouvelle qui m'a beaucoup plus, sûrement parce que celle-ci est beaucoup plus longue que les autres, et permet ainsi de mettre en place une certaine atmosphère, et ce même si l'histoire est facile à deviner... car ici, ce n'est pas le scénario qui prime mais le plaisir de retrouver Mémé Ciredutemps d'une humeur assez particulière.
Cette nouvelle ne prend sa pleine saveur qu'avec la connaissance de ce personnage, et donc la lecture des annales (que je vous recommande plus que chaudement).

Le théâtre de la cruauté

Nouvelle qui ne m'a pas du tout plus. Je pense que, malgré le prologue instruisant du contexte, il me manque une grande part d'humour / culture anglais pour la comprendre. Sans intérêt lors de ma lecture, mais peut être ai-je loupé quelque chose ?

Drame de Troll

On y retrouve Cohen le Barbare, aventurier parmi les aventuriers et dont l'âge canonique se fait sentir.
Un véritable coup de cœur, où le "c'était mieux avant" est mis à l'honneur, mais avec une réflexion sur le sujet pas du tout anecdotique à mon sens.

Note

Au final un 13/20 pour cet opus. Il est agréable à lire, mais la moitié des nouvelles ne m'a pas convaincu plus que cela. Toutefois retrouver Cohen et Mémé vaut bien l'achat de ce livre.
Dans tous les cas, pour les fans uniquement, la lecture de ces nouvelles nécessitant la connaissance de l'univers du Disque-Monde pour en goûter la pleine saveur.

Série : Disque-Monde (Annales et autres récits)

Cartographie des cycles composant le Disque-Monde

Cycle de Rincevent

Cycle des Sorcières

Cycle du Guet

  • La Huitième couleur (lu et non chroniqué)
  • Le Huitième sortilège (lu et non chroniqué)
  • Sourcellerie (lu et non chroniqué)
  • Drame de Troll (nouvelle) (chroniqué)
  • Faust Éric (lu et non chroniqué)
  • Les Tribulations d'un mage en Aurient (lu et non chroniqué)
  • Le Dernier Continent (lu et non chroniqué)
  • Le Dernier Héros (lu et non chroniqué)
  • Allez les mages ! (lu et non chroniqué)

Cycle scientifique

  • La Science du Disque-Monde (non lu)
  • Le globe (non lu)
  • L'horloge de Darwin (non lu)
  • Le jugement dernier (non lu)

Cycle de la Révolution industrielle

  • Les Zinzins d'Olive-Oued (lu et non chroniqué)
  • La Vérité(lu et non chroniqué)
  • Le Régiment monstrueux (lu et non chroniqué)
  • Timbré (lu et non chroniqué)
  • Monnayé (lu et non chroniqué)
  • Déraillé (non lu)
  • Le guide de Mme Chaix (non lu)
  • La Huitième fille (lu et non chroniqué)
  • Trois sœurcières (lu et non chroniqué)
  • Les recettes de nounou Ogg (non lu)
  • Mécomptes de fées (lu et non chroniqué)
  • Nobliaux et Sorcières (lu et non chroniqué)
  • Masquarade (lu et non chroniqué)
  • La mer et les petits poissons (nouvelle) (chroniqué)
  • Carpe jugulum (lu et non chroniqué)
  • Les Ch'tits Hommes libres (chroniqué)
  • Le Fabuleux Maurice et ses rongeurs savants (lu et non chroniqué)
  • Un chapeau de ciel (non lu)
  • L'Hiverrier (non lu)
  • Je m'habillerai de nuit (lu et non chroniqué)
  • La Couronne du berger (non lu)

Cycle anciennes civilisations

  • Pyramides (lu et non chroniqué)
  • La Mort et tout ce qui s'ensuit (nouvelle) (chroniqué)
  • Les Petits Dieux (lu et non chroniqué)

Autres

  • L'art du Disque-Monde (non lu)
  • La carte du Disque-Monde (non lu)
  • Au guet ! (lu et non chroniqué)
  • Le théâtre de la cruauté (nouvelle) (chroniqué)
  • Le Guet des orfèvres (lu et non chroniqué)
  • Pieds d'argile (lu et non chroniqué)
  • Va-t-en-guerre (lu et non chroniqué)
  • Le Cinquième Éléphant (lu et non chroniqué)
  • Ronde de nuit (lu et non chroniqué)
  • Jeu de nains (lu et non chroniqué)
  • Rejet par l'Université de procédés diaboliques (nouvelle) (chroniqué)
  • Minutes de la réunion en vue de concrétiser le projet de fédération de scouts d'Ankh-Morpork (nouvelle) (chroniqué)
  • Où est ma vache ? (non lu)
  • Coup de tabac (chroniqué)
  • Le monde merveilleux du caca (non lu)

Cycle de la Mort

  • Mortimer (lu et non chroniqué)
  • Le Faucheur (lu et non chroniqué)
  • Accros du roc (lu et non chroniqué)
  • Le Père Porcher (lu et non chroniqué)
  • Procrastination (lu et non chroniqué)

L'ombre de la liberté - L'Univers d'Honor Harrington, T05 de David Weber