Rue Farfadet - Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé T01 de Raphaël Albert

Rue Farfadet - Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé T01 de Raphaël Albert

Récit

Panam, dans les années 1880 : les humains ont repris depuis longtemps la main sur les Peuples Anciens. Sylvo Sylvain a posé son havresac dans la rue Farfadet, gouailleuse à souhait. Il exerce la profession exaltante de détective privé et les affaires sont nombreuses ! Des adultères, des maris jaloux, des épouses trompées, etc. Ni très rémunérateur, ni très glorieux... Alors, Sylvo fréquente assidûment les bars et les lieux de plaisir en tout genre où son charme envoûte ces dames... Jusqu'au jour où lors d'un banale enquête de routine il se trouve mêlé à une machination dépassant l'entendement. Le voilà, bien malgré lui, chargé de l'affaire par l'un des trois puissants ducs de Panam. Saura-t-il tirer son épingle de ce jeu compliqué et dangereux ?

Impression

Voici une petite perle à découvrir.
De quoi s'agit-il ? D'un univers mêlant fantasy et steampunk.
Nous voici à Panam, transfiguration de Paris dans une fin XIXème siècle où magie, être féeriques et technologie à vapeur cohabitent.

Le premier point que j'ai adoré dans ce livre, c'est la description de Panam.
Lieu des enquêtes de nos personnages principaux, elle plante le décor et donne corps à l'ambiance si particulière de ce livre. Ceux qui connaissent Paris pourront ainsi retrouver, transfigurer par l'usage de la magie et de la technologie à vapeur, la ville de Paris telle qu'on se l'imaginait à la fin du XIXème.
Les noms revisités sont de jolis clins d'oeil et permettent de fixer cette atmosphère de féerie sur un substrat concret. Une véritable bonne idée, tant cela permet de sentir vivre la ville, son caractère changeant et fluctuant au gré de ses quartiers et heures.

Le second point sont les deux "héros" principaux de ce livre, à savoir un elfe et une espèce de pixie. Les deux personnages sont clairement liés par une histoire passée, qu'on découvre (un peu) au gré des pages.
Les personnages ont clairement été malmenés (mérités ou non) par la vie, et l'on découvre ainsi nos deux protagonistes, écorchés, mais debout et tentant, tant bien que mal, voire plutôt plus mal que bien, de vivre leur vie.

Prenez ces deux points, posez rapidement le décor, incluez-y de la magie, des peuples fantastiques cohabitant avec des humains, ajoutez un début de complot dans lequel nos amis vont mettre le doigt, agitez le tout... et vous obtenez une superbe histoire, qui vous ravit par l'atmosphère que dégage les lieux, qui vous prend au cœur en voyant nos amis se faire prendre dans la tourmente.

Rajoutez y une écriture à la fois corrosive, pleine d'humour et directe, et vous obtenez un véritable petit bijou.

Par contre, le scénario est relativement linéaire. Qu'on s'entende bien, on ne s'y ennuie nullement, des rebondissements interviennent donnant toujours du piquant à cette histoire, mais le fil conducteur est loin d'être complexe ce qui donne une intrigue linéaire. Nul nœud à l'horizon pour moi qui a l'habitude d'aimer les histoires complexes... toutefois cela ne nuit en rien à la force et la beauté de cette histoire, la simplicité s'incorporant presque naturellement à l'atmosphère dégagée par ensemble de l’œuvre.

Premier tome de cette série, je lirai le second tome avec grand plaisir.

Note

Un 19/20 pour ce livre qui arrive à instaurer une atmosphère très prenante, à poser des personnages auxquels on s'attache, et une histoire dans laquelle on ne s'ennuie pas.
Le point en moins pour un sans faute provient de cette histoire que je trouve un tantinet trop linéaire... mais comme vous le voyez, c'est parce que quand c'est bon, on veut toujours plus !
Un véritable coup de cœur que cette lecture... et ce dès les premières pages !

Série : Les Extraordinaires et Fantastiques Enquêtes de Sylvo Sylvain, détective privé

  1. Rue Farfadet (chroniqué)
  2. Avant le déluge (chroniqué)
  3. Confessions d’un elfe fumeur de lotus (non lu)
  4. De bois et de ruines (non lu)

Le conseil de Suak - Le Donjon de Naheulbeuk (Romans), tome 3 / saison 5 de John Lang

Le conseil de Suak - Le Donjon de Naheulbeuk (Romans), tome 3 / saison 5 de John Lang

Récit

La Terre de Fangh est en proie à des troubles. En effet, des peuples plus ou moins en paix depuis des décennies attaquent leurs voisins sans raison ! Plusieurs ethnies se retrouvent ainsi au cœur d’un conflit particulièrement difficile à gérer ; une série d'agressions pour lesquelles on n’arrive pas à trouver un vrai coupable…
La compagnie d'aventuriers s’invite au cœur de la mêlée sans l’avoir cherché, ayant appris que leur coéquipière l’Elfe avait été nommée reine, prenant alors le nom de Selenia III, du village de Folonariel, dans le bois de Groinsale. Celle-ci doit gérer la crise et compte sur ses camarades pour l’épauler, et décide d'engager ses compagnons commer mercenaires pour entraîner ses troupes, qui ne connaissent rien à la violence…


Impression

Après
la saison 4, voici poindre la saison 5.
Je ne vous refais pas introduction sur cette célèbre saga mp3phonique, que vous pourrez découvrir dans ma précédente critique concernant l'orbe de Xaraz.

Alors sachez pour démarrer, que cette histoire est particulièrement agréable à découvrir.
On retrouve l'essence même de la saga radiophonique : on parcourt des donjons, on va de (mal)chance en (mal)chance. Et le potentiel humoristique de nos anti-héros est particulièrement bien exploité.
Je ne m'étendrai pas sur l'objet du scénario pour vous le laisser découvrir, si ce n'est les deux éléments suivants pour vous donner l'eau à la bouche et faire fructifier votre imagination :
  • L'elfe est devenue Sélénia III, reine des elfes de Folonariel... et que sa blondeur n'a pas décrue avec son nouveau poste... et ses nouvelles responsabilités.
  • La compétence "parler avec des animaux" sera utilisée par l'elfe avec succès.
Je vous laisse cogiter sur ce que cela peut (ou pas) impliquer.

Pas de nouveau personnage dans la compagnie, et l'histoire est bien ficelée (mais pas de grande originalité pour qui connaît le jeu de rôle... mais pouvait-on s'attendre à autre chose pour une parodie du jeu de rôle ?). Elle a ses rebondissements, ses orientations qui font que la trame de l'histoire est suffisamment dense pour correctement soutenir le cœur de cette saga, à savoir les pitreries de nos anti-héros.

Humour, dérision des situations des rôlistes, clins d'oeil aux classiques du genre (le seigneur des anneaux,...), on retrouve tous les ingrédiants ayant fait le succès de cette saga.
On peut même pousser à dire que l'auteur arrive à transmettre l'impression que les héros, en gagnant du niveau, arrivent à être meilleurs, tout en étant toujours aussi cons. Un challenge !

Note

En définitive un 16/20 pour ce livre. Bien qu'on ne soit pas dans la haute littérature, ce qui n'est pas le but, on a un scénario qui soutient parfaitement l'humour, parodies et blagues pourries habituelles de nos joyeux drilles. Si vous aimez l'univers du jeu de rôle et l'humour, ce livre est parfait.
Mais il est quand même très conseillé de connaître les précédentes aventures de nos amis, sous peine de passer à côté de nombreuses références.

Série : Le Donjon de Naheulbeuk (Romans)

  1. À l'aventure, compagnons (non lu)
  2. La Couette de l'oubli (lu et non chroniqué)
  3. L'orbe de Xaraz (chroniqué)
  4. Le conseil de Suak (chroniqué)
  5. Chaos sous la montagne (non lu)