Le tsar des étoiles - Le sommeil des dieux, T01 de Pierre Gévart

Le tsar des étoiles - Le sommeil des dieux, T01 de Pierre Gévart

Récit

Le Projet Prométhée consiste à envoyer en avant-garde quelques milliers de colons vers une planète habitable. Prométhée est un vaisseau-monde : un vaste tronc-de-cône à l'intérieur duquel on a planté champs et forêts, et installé une mer artificielle.
Tout a été calculé pour que la micro-société qui va s'installer le temps du voyage soit parfaite et pacifiée. Mais Prométhée suscite l'intérêt d'organisations puissantes et différentes... Ainsi, vont se développer à bord des luttes d'influence, des sabotages, des trafics en tous genres...
Le voyage de Prométhée risque d'être bien plus long que prévu initialement, et aussi bien plus dangereux...


Remerciements

Pour commencer, ce livre a été lu dans le cadre d'un partenariat
Livraddict / les éditions Atria.
Je tiens donc à remercier sincèrement les personnes qui m'ont permis de participer à ce partenariat.

Impression

Mais maintenant parlons de ce livre.
Première impression, la couverture est vraiment sympathique, et m'a tout de suite donné envie de lire ce livre. Elle marque bien les promesses de la quatrième de couverture : exploration spatiale loin de l'humanité.

Pour commencer, ce premier tome est clairement un tome d'introduction puisque les 2/3 ou 3/4 du livre se base sur l'origine du projet Prométhée et les différentes luttes de pouvoir qui se créent autour de ce projet.
On reste donc longtemps sur Terre avant de prendre son essor vers les étoiles.

Le rythme y est relativement lent, beaucoup trop à mon sens, à tout le moins, plus que ne le justifie le background de cette épopée.

Car niveau background, j'ai été déçu. On se retrouve avec une vision que je trouve simpliste de la géopolitique de la Terre : les livres de Fantasy que je lis habituellement sont, de manière générale, plus élaborés sur ce point que ce livre... Et là on parle de science-fiction, où de manière générale, les parties politiques sont soient absentes (car n'étant pas le sujet), soient très développées.
Ici, c'est quand même la trame de l'histoire : chacun va pour placer ses pions : mafia, gouvernement, lobbying... mais tout ça de manière somme toute assez bateau. Personne ne voit rien venir de la part de chacune des parties, alors que chacun sait que l'autre va tenter quelque chose... Difficile à avaler pour moi.

Niveau personnage, j'ai aussi été déçu, notamment du fait qu'un des personnages principal, psychologue de son état, a finalement peu de jugeote / recul sur l'ensemble de l'affaire (tant au niveau personnel que plus global). Je sais bien qu'on dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés, mais, me concernant, je n'ai vraiment pas adhéré, d'autant plus quand on fait partie des instances "dirigeantes".

Un autre point qui m'a ennuyé c'est la présentation d'un personnage qu'on présente comme méticuleux. Qui n'aime pas que les choses ne soient pas bien huilées. Et bien après 5 pages de présentation du dit personnage, il est sûr qu'on a compris ce point-là... Beaucoup trop même. La lourdeur de cette présentation m'a vraiment déplu.
Pas de chance, ce personnage est introduit dès le début, ce qui fait que clairement, ça a orienté le reste de ma lecture sur ce point. Ce livre n'aurait pas été à lire dans le cadre d'un partenariat, que j'aurai arrêté là la lecture pour passer à autre chose.
Par ailleurs, j'ai trouvé que le final concernant ce personnage, ne faisait pas méticuleusement préparé, et franchement, il aurait pu faire bien mieux... Bref ce personnage central m'a complètement déçu.

Il en est de même avec pas mal de personnages clefs, bien que dans des proportions bien moindres. Toujours est-il que les autres personnages ne permettent pas de rattraper cet écueil à mon sens.

Niveau plume, par contre, celle-ci est sans fioriture, et va rapidement à l'essentiel. Les descriptions sont agréables, et, sauf quelques points, l'ensemble est assez cohérent niveau sciences. J'ai bien relevé quelques problèmes à mon sens, mais ça ne ressort clairement pas, et comme ce n'est pas le thème principal de ce livre, ces écarts ne sont pas gênants.

Note

Un 06/20 pour ce livre.
Les personnages ne m'ont pas parus pertinents ou bien beaucoup trop exagérés, le background très simpliste... Ce livre ne m'a clairement pas envouté, et bien que le sujet de la conquête spatiale et de la psychologie humaine est un sujet qui me plait, ce livre, même tenant compte du fait qu'il s'agit d'un tome d'introduction ne m'a pas plus. Je vous recommande plutôt les classiques du genre ou bien Janus que j'ai déjà chroniqué sur le sujet.
Bien que la signification du titre du cycle ne transparait qu'à la fin et laisse présager certaines choses sur la suite, je ne poursuivrai pas cette lecture que je trouve décevante.

Rainbows End de Vernor Vinge

Rainbows End de Vernor Vinge

Récit

Au milieu du XXIe siècle, le virtuel a subverti le réel. Grâce à ses vêtinfs, ses lentilles de contact, chacun communique avec tous, peut se déplacer sous forme d'avatar à l'autre bout du monde ou en recevoir informations et images.
Robert Gu, illustre poète américain, a sombré dans la nuit de l'esprit. Grâce à un traitement miraculeux, il émerge de son Alzheimer et peut quitter la maison de retraite de Rainbows End. 
Mais il va lui falloir se familiariser avec ces machines à distiller de l'information dont il s'est toujours méfié. Lui qui a toujours tant aimé les livres découvre un horrible projet, le Bibliotome : tout numériser au prix de la destruction physique de l'imprimé.

Impression

Ce livre nous invite à découvrir un futur possible, que l'on pressent comme parfaitement crédible. Une omniprésence des réseaux, extension de nos smartphones reliés à internet où l'on est relié au monde virtuel à l'aide de ses vêtements et de lentilles permettant de visualiser le virtuel... qui devient au final plus réel que la réalité bassement matériel. Se promener, voyager virtuellement, calquer des univers fantastiques sur la réalité,... voilà le lot quotidien des hommes de ce futur proche.

Le personnage principal, Robert, autour duquel ce livre tourne, est un ancien poète, revenu d'un Alzeihmer. Mais entre-temps le monde a changé et nous suivons ce personnage, ayant toujours refusé la technologie, dans l'apprentissage obligé de ce nouveau monde (et donc de ses technologies). L'on peut ainsi se figurer la révolution qu'ont dû accepter (ou non) les personnes passant du papier au tout informatique. Ici c'est du réel au virtuel que l'on est forcé de passer.

Par ailleurs, l'histoire suit une sombre affaire de terrorisme, où les gentils ne sont pas forcément ceux que l'on pense... Ce "pauvre" Robert est impliqué dans cette danse, où il jouera un rôle majeur (mais je vous laisse découvrir le fin mot de l'histoire).

Thriller avec en fil rouge cette affaire de terrorisme, découverte d'un monde proche du notre, mais avec des codes, un fonctionnement différent... et pourtant si proche.

J'ai vraiment pris plaisir à m'immerger dans cet univers, et de le découvrir au fil de la lecture, en suivant la mise en place de l’Événement. Vernor Vinge nous fait vraiment plonger dans ce monde qui pourrait bien être pas si éloigné du notre dans quelques décennies.
Rien de très innovant, où l'on ne sort pas des sujets déjà traités dans d'autres livres, mais une histoire où l'on prend plaisir à se plonger, et qui nous fait réfléchir sur ce que demain pourrait être.


Note

18/20 : très bon style d'écriture, immersion et crédibilité totale de l'univers dépeint.
Une lecture très agréable donc, mais où il ne faut pas s'attendre à des éléments innovants.