#QuelEstTonImaginaire ?

Un petit questionnaire

Voici un petit questionnaire fait proposé par les Auteurs Indépendants du Grand Ouest.
Voilà de quoi remonter dans mes lectures avec ces quelques questions.

Questions et réponses

  1. Mon genre préféré dans l’imaginaire : La Fantasy et la Science-Fiction, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué.
  2. Un auteur indé de l’imaginaire : Antoine Bombrun : Les Traqueurs est un livre qui m’a vraiment plu et présente une grosse prise de risque de la part de l’auteur pour un premier livre, avec un narrateur qui ne fait que tutoyer un des protagonistes dans l'histoire, sans que ce dernier ne semble perçoir sa présence. Atypique, énigmatique et vraiment agréable.
  3. Space-Opera :
    1. Un livre : Les Cantos d’Hypérion me viennent en premier à l'esprit, même si plein d'autres peuvent être cités. Il s'agit d'un monument du space-opéra que je vous conseille absolument de lire.
    2. Série : The Expanse : une série qui prend son temps et qui pose les bases d'une guerre froide géopolitique entre la Terre et Mars pour le contrôle d'une zone sous le joug de l'une ou l'autre de ces super-puissance, mais qui a des rêves d'émancipation. C'est sur cette base que se développe une histoire particulièrement soignée, pleine d'actions, de réflexions et de découvertes.. À voir et revoir. Existe en livre aussi par ailleurs.
    3. Film : Star-Trek, classique parmi les classiques, mais qui a le mérite d'être un space-opéra à visée pacifiste, ce qui détonne un peu dans la littérature.
  4. Un livre qui a marqué mon enfance : Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien puisque c’est par lui que je suis vraiment entré dans la fantasy. Même si à la relecture, il possède un caractère plus qu'enfantin.
  5. Un livre de hard-SF : L’Espace de la Révélation, premier tome du cycle des Inhibiteurs d’Alastair Reynolds. Un cycle dantesque, même si il faut bien se poser pour entrer dedans.
    En beaucoup plus facile d'accès, vous avez aussi Janus du même auteur qui est fort bien (le livre... l'auteur aussi sans doute, mais c'est pas le propos).
  6. Vampire, loup-garou ou zombie : Vampire, mais mode Dracula, pas celui qui scintille en plein jour si vous voyez la référence.
  7. Fantasy épique :
    1. Un livre : Allez, pour être un poil moins classique, j’opte pour le Don, premier tome du Dernier Souffle de Fiona Mclntosh. Un univers où la magie se fait discrète (enfin au début) et où le courage et la loyauté sont de mises... sans que les héros n'en soient vraiment récompensés.
      Sinon évidemment, en grand fan que je suis, je ne peux oublier de citer Les jardins de la Lune, premier tome du Livre des Martyrs de Steven Erikson… Parce que si vous voulez de l’épique, il vous en fournira… Et même du Colegram si vous voulez.
    2. Un film : le Seigneur des Anneaux pour ne pas faire original cette fois.
    3. Une série : En épique je sèche un peu. Je dirai Game of Thrones jusqu’à la saison 5 on va dire.
  8. Mon dragon préféré : Krokmou de How to train a dragon.
    Sinon y a aussi Falkor de l’Histoire sans fin.
  9. Un jeu vidéo de SF : Fallout
  10. Les peu connus :
    1. Un livre : Un feu sur l’Abîme de Vernor Vinge une superbe mise en abîme avec des lois "scientifiques" assez particulière et qui permet au récit de s’aventurer avec des paradigmes nouveaux.
    2. Une série : Firefly : série arrêtée traitant d’un hors la loi au grand cœur dans un monde en mode space-western. Après je ne sais pas si c’est si peu connu que ça, mais Cowboy Bebop m’a toujours laissé de très bons souvenirs.
    3. Un film : Intacto, film espagnol (de mémoire) où l’on suit des gens qui ont la capacité de voler la chance aux autres pour la faire sienne, et comment ces gens s'organisent entre eux.
  11. Où le personnage principal est une femme :
    1. Un livre : La série Honor Harrington de David Weber, et son premier tome Mission Basilic.
    2. Film : Question film, je suis un peu plus sec, donc je vais me rabattre sur Ripley dans Alien
    3. Série : Dark Angel qui présente comme personnage principale une "soldat génétiquement améliorée" particulièrement bad-ass.
  12. Un livre de l’imaginaire qui ne soit ni anglo-saxon ni francophone : Des milliards de tapis de cheveux est juste captivant, menant l’ensemble de l’histoire sur une trame peut-être un peu capillotractée.
  13. Un système de magie que vous avez adoré : Alors pour commencer la Magie dans le Livre des Martyrs (oui la fameuse décalogie qu’il vous faut absolument lire) de Steven Erikson est vraiment fabuleuse.
    La magie consiste en le maniement d’une énergie qui provient d’une Garenne, que l’on laisse filtrée plus ou moins fort, et que l’on manie avec plus ou moins d’habilité. Mais ce que j’aime particulièrement, c’est que la Garenne en elle-même est un monde, avec ses règles et surtout ses éventuels habitants. On peut donc y entrer, voir en faire sortir des choses particulières. Et le world-building s’appuie sur l’existence de ces garennes, ce n’est donc pas juste de la justification de la magie, mais bien un élément important de l’histoire.

    Sinon, il y a aussi l’allomancie dans la saga Fils des brumes de Brandon Sanderson, qui a la joliesse de traiter la magie comme un principe physique. Et pour le coup la puissance de la magie tient plus de la façon dont on l’utilise que de la puissance brute. Ce qui est à la fois original et vivifiant pour le lecteur qui doit essayer de s'imaginer comment le héros se sortira du pétrin dans lequel il est tombé.
  14. Post-apo :
    1. Un livre : l’Amnanèse de Lady Star de L. et L. Kloetzer : un univers superbe, une lecture que je ne peux que vous conseiller.
    2. Film : L’armée des 12 singes
    3. Série : Battlestar Galactica et la survie après le génocide organisé par les Cylons, un top (par contre je vous déconseille la préquelle).
  15. Une héroïne de l’imaginaire : Côté militaire ou assimilé, on a Le Major de Ghost in Shell et Honor Harrington dans la série éponyme. Mais quitte à sortir d’une Héroïne qui reprend le stéréotype d’un homme, je préfère en fait l’enquêtrice principale Paula Myo qui nous provient du cycle du Commonwealth de Peter F. Hamilton.
  16. Anticipation :
    1. Un livre : Rainbows End de Vernor Vinge qui y traite d’un monde vraiment très proche du notre. On pourrait aussi citer 1984 vu le monde dans lequel on vit.
    2. Série : West-world : tellement proche de ce qui pourrait être proposé dans le futur.
    3. Un film : Bienvenue à Gattaca est le premier qui me vient en tête. Un film tout en sobriété (comparé à ce qui se fait maintenant) mais qui reste tellement poignant.
  17. Star Wars ou Star Trek ? Alors il y a quelques années, j’aurai dit 50/50. Mais avec ce qu’en fait Disney, définitivement Star-Trek. Et d’un point de vue éthique, Star-Trek va jusqu’à essayer d’appliquer l’idéal de non violence des Jedi. Alors pourquoi vraiment les opposés ?
  18. Un héros de l’imaginaire : Don Benvenuto Gesufal, dans Gagner la Guerre de Jean-Philippe Javorski. Mais j’avoue que Locke Lamora des Salauds Gentilshommes de Scott Lynch est très sympa aussi.
  19. Un de mes livres : Pfff, c’est quoi cette question. Déjà tous ceux que j’ai déjà cités. Mais histoire d’en citer un autre, je dirai l’Aube de la Nuit de Peter F. Hamilton. Parce que rien que pour vivre une aventure de SF avec Al Capone, ça a de la classe (et l’histoire est sensationnelle). Sinon le Cycle des Conquérants de Thimothy Zahn vaut le détour aussi.
  20. Un jeu vidéo de Fantasy : The witcher.
  21. Voyage dans le temps :
    1. Un livre : La fin de l’éternité d’Isaac Asimov (oui autant citer un livre moins connu de lui), qui traite des boucles de causalités, du libre arbitre et des choix cornéliens.
    2. Série : Code Quantum : parce que c’est quand même une super série, et j’ai toujours adoré l’explication donnée dans la série sur les sauts fait par Sam.
    3. Film : Paycheck, tiré des écrits de Ph. K. Dick. Très bon souvenir d'une personne ayant inventé une machine à remonté le temps et qui l'utilise en vue de se sauver lui même.
  22. Une couverture de l’imaginaire que j’adore : Je passe là. Trop de jolies couvertures, et j’ai pas envie d’éplucher ma bibliothèque pour déterminer le gagnant. Cela dit, il y a de bonnes chances que ça en soit une faite par Marc Simonetti
  23. Un méchant de l’imaginaire : En tant que figure tutélaire du méchant qui peut être ramené du bon côté : Dark Vador of course.
  24. Votre vaisseau spatial préféré : Alors il y en a pléthore, surtout au sein de la Culture, du cycle éponyme de Iain M. Banks, notamment en raison de leurs noms, qui ne sont jamais donnés au hasard.
    Mais devrais-je choisir, celui que je préfère est sans doute l’VSG Éprouvant un certain manque de gravité (VSG pour Véhicule Système Général, les plus gros vaisseaux de la Culture (taille d'une planète), emportant avec eux des milliards d'humains représentatif de la Culture et ayant les capacités scientifiques, techniques et de production à même de pouvoir récréer la Culture à partir d'un seul vaisseau en cas de besoin).
    En effet ce vaisseau a pris ce nom en réponse à une remarque d’une race extra-terrestre qui trouvait que les noms donnés aux vaisseaux de la Culture étaient trop légers, manquait de gravité et que c'était faire preuve de grande légèreté que de les nommer ainsi. Du coup, il fait le jeu de mot sur la gravité d'un fait, et la gravité liée à la gravitation.
    D'autres exemples :
    • pour une unité de combat : l'UOG Passe-Moi le Flingue et Répète (UOG pour Unité d'Offensive Générale, vaisseaux spécialisés dans le combat de la Culture) ;
    • pour un vaisseau qui a failli se faire détruire lors d'un "freinage d'urgence", qui consiste en un transfert d'énergie vers la "grille", une sorte de dimension énergétique qui sous-tend la réalité : l'UCG Légèrement Saisi Sur le Grill de la Réalité (UCG pour Unité de Contact Général, vaisseau standard appartenant à la section Contact de la Culture - sortes d'Enterprise, c'est à dire des vaisseaux d'exploration armés) ;
    • pour une unité travaillant pour les "services secrets" : l'UOG En Dehors Des Contraintes Morales Habituelles.
  25. Un réalisateur de l’imaginaire : Hayao Miyazaki
  26. Dystopie :
    1. Un livre : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Ph. K. Dick, qui a donné le célèbre Blade Runner.
    2. Une série : Trepalium. Série passée sur Arté que je vous conseille.
    3. Film : Minority Report et l'arrestation d'individus avant même qu'ils ne passent à l'acte.
  27. Votre robot préféré : Numéro 5 alias Johny 5 dans Short-Circuit. Un des premiers robots dont je me souvienne dans les films de mon enfance.
  28. Quel livre de l’imaginaire aimerez-vous voir à l’écran ? Le bâtard de Kossigan s’y prêtait bien je pense.
  29. Un alien : les Scaythes d’Hyponéros (bah oui pourquoi pas) en provenance des Guerriers du Silence de Pierre Bordage
  30. Le dernier livre de l’imaginaire que vous avez lu : je suis en train de lire Les Souvenirs de la glace, troisième tome du Livre des Martyrs de Steven Erikson, et le dernier lu le Xéol, 3ème tome du cycle d’Alamänder d’Alexis Flamand (mais que je n'ai pas encore chroniqué à date).
  31. Un salon de l’imaginaire : J’aimerai avoir le temps de me faire les Imaginales une de ces années.

Le livre malazéen des glorieux défunts - publication en français ? Réponse... Oui !

Couverture livre - critique littéraire - Le Livre Malazéen des glorieux défunts - Les jardins de la lune Couverture livre - critique littéraire - Le Livre Malazéen des glorieux défunts - Les portes de la Maison des morts Couverture livre - critique littéraire - Le Livre Malazéen des glorieux défunts - La chaîne des chiens

News

Je vous parlais en
avril 2015  de la possibilité d'un crowfunding pour la traduction de ce cycle phare de la fantasy outre-Atlantique ?

Et bien, de crowfunding, il n'y aura pas, mais une réédition par les éditions Leha de l'ensemble des 10 tomes que constituent l'arc principal de cette série.

La réédition commencera par Les jardins de la Lune à partir de mai 2018, puis un nouveau tome tous les 6 mois paraîtra.
Ainsi, le premier tome inédit à paraître est attendu pour mai 2019 avec la traduction de Memories of Ice.

Le livre Malazéen des glorieux défunts... Mais de quoi s'agit-il ? Je vous renvoie à mon précédent article rapide sur le sujet pour plus de détails.
Mais ce qu'il faut retenir, c'est qu'enfin la langue de Molière sera enrichi de cette œuvre majeure !

Je ne peux que vous inviter à la découvrir à partir du mois de mai prochain pour ceux qui ne sont pas tombé sur ces pépites, et à ceux qui l'ont déjà été à acheter la réédition des 2 premiers tomes pour soutenir les éditions Leha dans leur projet.

En plus, comme je les ai lus avant la tenue de ce blog, ça me permettra de les relire... pour vous en faire une chronique... dithyrambique (enfin on essayera).

Enfin pour vous donner une vue de ce qui existe dans l'univers, vous trouverez ci-dessous la liste des livres apparantés à la série... Y a du boulot pour un bout de temps :-)

Série : Le cycle malazéen

Le livre des Martyrs

  1. Les Jardins de la Lune (avis)
  2. Les Portes de la Maison des morts (avis)
  3. Les Souvenirs de la glace (non lu)
  4. La Maison des chaînes (prévu 2019)
  5. Les Marées de minuit (prévu 2020)
  6. Les Osseleurs (prévu 2020)
  7. Le Souffle du Moissonneur (prévu 2021)
  8. La Rançon des Molosses (prévu 2021)
  9. Poussières de rêves (prévu 2022)
  10. Le Dieu estropié (prévu 2022)

Novels of the Malazan Empire

  1. [Night of Knives (non traduit)]
  2. [Return of the Crimson Guard (non traduit)]
  3. [Stonewielder (non traduit)]
  4. [Orb, Sceptre, Throne (non traduit)]
  5. [Blood and Bone (non traduit)]
  6. [Assail (non traduit)]

Path to Ascendancy

  1. [Dancer's Lament (non traduit)]
  2. [Deadhouse Landing (non traduit)]
  3. [Kellanved’s Reach (non traduit)]

The Kharkanas Trilogy

  1. [Forge of Darkness (non traduit)]
  2. [Fall of Light (non traduit)]
  3. [Walk in Shadow (en cours d'écriture)]

The Witness Trilogy

  1. [The God is Not Willing (en cours d'écriture)]

Tales of Bauchelain and Korbal Broach

  1. [Blood Follows (non traduit)]
  2. [The Healthy Dead (non traduit)]
  3. [The Lees of Laughter's End (non traduit)]
  4. [Crack’d Pot Trail (non traduit)]
  5. [The Wurms of Blearmouth (non traduit)]
  6. [The Fiends of Nightmaria (non traduit)]

Mois des blogueurs de l'Imaginaire chez Bookenstock

Bookenstock - Mois des blogueurs de l'Imaginaire

Principe

Habituellement, le « Mois2… » organisé par
Book en Stock, met en avant des auteurs répondant aux questions des auteurs et lecteurs du blog. 
Pour la session d'octobre 2017, ce sont les acteurs (blogueurs / lecteurs / auteurs / ...) de l’Imaginaire qui vont être soumis à la Question, avec environ un acteur par jour.
Parce que j'y participe et pour en garder trace, vous pouvez retrouver ci-dessous mes réponses aux questions posées par Dup et Phooka, ainsi que - au fur et à mesure - les questions / réponses issus des lecteurs de Book en Stock.
Cela étant, je vous invite à aller faire un tour sur le site de Dup et Phooka pour y découvrir plein de blogueurs qui sauront vous inspirer pour repeupler votre PAL si vous la sentez trop petite (ou alors par simple plaisir masochiste, si vous la sentez trop grande).
Bonne lecture.

PS : si vous avez des questions supplémentaires à me poser dans le cadre de ce Mois2..., je vous invite à les poster sur le poste d'origine, afin que tout le monde puisse partager (ce qui explique la fermeture des commentaires).

PPS : Ceci est le 100ème post de ce blog. Ça tombe bien non ?

Questions / réponses


Comment vous présenteriez-vous en quelques mots ?

En quelques mots, un lecteur tombé dans la SFFF depuis qu'il est petit. Blogueur par ailleurs, pour faire partager à qui le veut bien mes avis. Et enfin un scientifique dans l'âme, ce qui peut avoir son importance vis-à-vis de mon ressenti des livres.

L'adresse de votre blog (si vous en avez un) ?

https://plume-etoiles.blogspot.fr/ (Plume et étoiles - Récits et impressions de récits imprimés de son petit nom)

Quand et comment avez-vous découvert l'Imaginaire ?


Comme certains, j'ai dû découvrir l'Imaginaire à la télé avec Ulysse 31 notamment, cela dit, mes premiers contacts avec l'Imaginaire, ça doit quand même être mes sessions LEGO où je laissai libre cours à mon imagination pour créer des vaisseaux spatiaux plus tarabiscoté les uns que les autres. Faut dire aussi, qu'avoir des boîtes de légo mélangées sans notice de montage, forcément, ça donne envie d'improviser non ?
Sinon, côté lecture, ma découverte de l'Imaginaire s'est faite avec, côté Fantasy, qui a été suivi par un conte sur les aventures de Tom Bombadil. Je n'ai jamais osé retrouver ce livre d'ailleurs, car j'en ai gardé une impression pleine d'émerveillement...qui, j'en suis persuadé, a plus à voir avec l'âme de l'enfant qui s'éveille à la lecture plutôt qu'autre chose. Toute personne m'en ayant parlé en avait gardé de mauvais souvenirs ^^


Bilbo le Hobbit
Côté Science-Fiction, c'est à Isaac Asimov que je dois mes débuts (à peu près en même temps), avec la découverte des nouvelles concernant Suzan Calvin est ses robots - interprétant toujours bizarrement les 3 lois de la robotique.

Quel est/sont vos ou votre plus ancien(s) souvenir(s) d'Imaginaire ?

Mes plus anciens souvenirs remontent à la lecture des livres cités plus haut. C'est à dire dès que j'ai appris à lire suffisamment bien pour ce faire.

Qu'est-ce que l'Imaginaire apporte à votre vie de tous les jours ?

Une façon de m'échapper de notre vie quotidienne, de ressourcer mon esprit en lui laissant l'occasion de découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles histoires.
Accessoirement en cas de blouse, de me dire que quand même, les héros de mes livres sont quand même bien plus à plaindre que moi, et que je ne survivrai jamais à ce qui leur arrive. Ça permet de compenser si on veut :-)

Quels sont vos auteurs/livres préférés (5 maxi ;)) ?

Se limiter à 5, c'est une horreur, surtout avec une telle diversité en SFFF. Donc désolé pour tout ceux qui mériteraient d'être cités, et je vais me limiter qu'à une seule référence par auteur.
  1. Commençons avec de l'épique, de la politique, des enjeux énormes, des personnages fabuleux, où même les Dieux ne sont pas à l’abri de leurs manigances et une histoire et des combats à couper le souffle... J'ai nommé la série Le Livre Malazéen des glorieux défunts de Steven Erikson. Vous pensez que j'en fais trop ? Non non, c'est juste que vous n'avez pas lu cette œuvre.
  2. Continuons en second avec une œuvre cultirissime... Le cycle de la Culture de Iain M. Banks. Une société extravagante hautement « civilisée » et avancée technologiquement qui ne peut s'empêcher de s'occuper de ce que font ses voisins et d'essayer des les guider vers le bon côté de l'évolution.
  3. Puisque l'on est dans l'espace, continuons avec le cycle du Conquérant de Thimoty Zahn. Un space-opéra qui montre que le malentendu, ça peut mener à beaucoup de choses. Par ailleurs, il s'agit d'une trilogie qui a pour spécificité que les 2 premiers tomes ne donnent chacun que le point de vue qu'une seule des factions. C'est toujours intéressant de voir comment le changement de point de vue peut, tout en restant parfaitement cohérent, mener à des interprétations totalement opposées. Accessoirement, pour ceux qui se poserait la question, c'est de cette trilogie que provient mon pseudo (si ça peut inciter les gens à la lire, je ne reculerai devant nulle fourberie ^^).
  4. Un petit détour par de la fantasy plus classique, mais avec une vraie « âme » (comprenne qui connais), j'invoquerai donc Le dernier Souffle de Fiona McIntosh, qui malgré une construction des plus classiques, a su m’envoûter.
  5. Enfin, Last but not « liste » (désolé, mais j'ai pas pu me retenir), le roman L'aube de la nuit de Peter F. Hamilton, qui même s'il est long à démarrer (mais on peut l'excuser pour un roman unique de plus de 6000 pages), fournit un univers magique où l'on retrouve ensemble des vaisseaux spatiaux, des intrigues, Al Capone (oui le vrai) et des extra-terrestres... sibyllins dans une histoire à couper le souffle par la grandeur de l'univers et sa cohérence.
Bon évidemment, je passe sous silence les bons vieux classique type Le seigneur des Anneaux, Dune, les Cantos d'Hypérion, Fondation et le cycle des robots, la roue du temps, etc... Parce que... vous m'avez limité à 5.

Êtes-vous polyvalent dans l’Imaginaire ou plus attiré par certains sous-genres (sans idée péjorative) plus que d’autre ? En gros lisez-vous plutôt du fantastique ou de la fantasy ou de la SF ? Pourquoi ?

Je suis axé Science-Fiction et Fantasy. Je ne m'aventure que rarement côté Fantastique, polar et thriller,principalement pour trois choses :
  1. Je préfère la SF et la Fantasy.
  2. Y a tellement à lire (et mon rythme de lecture est si bas) que me limiter à ces 2 catégories de l'imaginaire remplie déjà que trop bien ma PAL et ma Whish-list (ainsi que mes bibliothèques par la même occasion).
  3. La SF et la Fantasy, possède tellement de sous-genre, qu'à eux tous, on arrive à avoir un panel de type d'histoire à lire extrêmement vaste - allant de la réflexion de société avec l'anticipation / l'uchronie au désir d'évasion avec les quêtes de la high-fantasy permettant de lutter contre le Mal.
Après, pourquoi spécifiquement la SF et la Fantasy ?
Pour la SF, étant de culture scientifique, je pense que l'anticipation, le rêve d'imaginer ce que pourra être le futur, ça me plaît. Pour la fantasy, étant rôliste, ça n'est qu'une extension qui se nourrie de ma passion rôlistique et qui l’alimente en imagination en retour.

Si quelqu'un qui veut découvrir l'Imaginaire vous demande conseil. Avec quels romans/supports lui conseilleriez-vous de commencer ?

Ardue comme question. Déjà, il vaut mieux connaître la personne, pour essayer de lui proposer quelque chose dont on est à peu près sûr qu'il accroche. Mais c'est répondre à côté de la question. D'ailleurs je ne vais y répondre que côté romans, car pour ce qui est des autres médias, je pense que les films et les jeux-vidéos sont suffisamment connus pour que l'on ne vienne pas spécifiquement me voir sur le sujet.
J'imagine que je ferai commencé les gens par les œuvres suivantes, suivant ce qui est recherché :

Lecture jeunesse : Bilbo le Hobbit, ou bien je dirigerai vers Pierre Bottero dont j'ai entendu beaucoup de bien mais que je ne n'ai jamais (encore - il fait parti de ma wish-list) lu... Cela dit encore quelques années, et pour sûr, on m'y aidera.

Science-fiction : On peut orienter vers de la Hard-science si on a quelqu'un de scientifique dans l'âme qui veut de la science. Dans ce cas, je proposerai de commencer avec Janus de Alastair Reynolds - bien plus accessible que son cycle des Inhibiteurs - qui est toutefois une merveille à lire - et qui permet de découvrir ce qu'est le style hard-science en restant en territoire assez connu.

Pour de la science-fiction plus générique, commencer avec le cycle des Robots d'Isaac Asimov permet d'introduire doucement le sujet en parlant de sujets relativement bien connus (les robots) dans un format policier qui ne devrait pas trop dérouter.

Fantasy : Pour de la fantasy, j'opterai bien pour Rue Farfadet (oui j'ai la flemme d'écrire le nom exact du cycle), plaçant le lecteur dans un univers pas trop loin de ce qu'il connait (Paris au XIXème) mâtiné d'un voile de vapeur (steampunk), d'êtres issus de la fantasy et d'une magie pas trop envahissante. Ça permet de toucher à beaucoup de chose en un seul roman (qui est par ailleurs particulièrement addictif).

Ou alors pour L’étoile du matin de David Gemmel : un one-shot se rapprochant un peu de Robin des bois et Braveheart, ce qui donne de bons repères pour introduire la Fantasy.

Pour ceux qui veulent rire un coup, De bons présages ou bien les Annales du Disque-Monde suivant si on les jette directement sur la tortu(r)e ou non.

Comment choisissez-vous vos lectures ?

Principalement, soit par le suivi des sorties des éditions que j’aime beaucoup, soit par le truchement de la blogosphère. Sauf suite de série que j’ai déjà validé en propre, je lis toujours quelques avis (si dispo) sur un livre avant de l’acheter.
La 4ème de couverture est un plus, mais souvent, je trouve qu’elle ne correspond pas réellement au livre. Soit parce qu’elle parle d’un micro-évènement de l’histoire, ou bien parce qu’elle est tellement vague qu’on pourrait y ranger un destroyer impérial sans rayer la peinture, ou encore (pis), parce que ça sent la sur-vente et le marketing.
Cela dit je ne jette pas la pierre, tant l’exercice de résumer en quelques lignes un livre de 600 pages est un exercice compliqué, seulement, je le trouve trop aléatoire pour en faire la seule raison d’acheter ou non un livre.

L’imaginaire, nous blogueurs on le lit, on en parle. Des idées pour en faire plus ?

Peut-être revoir la façon dont on marque la classification des livres sur leur couverture. Je veux dire, mise à part les éditions Pocket Science-Fiction / Fantasy, rares sont les éditions où immédiatement on sait de quoi il va retourner.
Les jolis noms de collection type « La Dentelle du Cygne » ou « La bibliothèque Voltaïque », j’adore à titre personnel. Mais pas sûr que ça renseigne beaucoup celui qui ne connaît pas le secteur. Surtout quand une même collection dessert autant la SF que la Fantasy et le Fantastique… On s’y perdrait pour moins que ça. À mon avis, la mention d’un beau gros « Science-Fiction », « Fantasy », « Bit-lit », etc. bien visible (et pas planqué dans le texte de la 4ème) permettrait de mieux savoir ce vers quoi on va se tourner, surtout si c’est accompagné d’un petit document expliquant rapidement ce qui se cache sous ce terme.
À titre perso, si pour me lancer dans l’Imaginaire, je tombe sur un genre que je n’aime pas, pas sûr que je réessaierais de sitôt (et on ne m’ôtera pas de l’idée que déjà, même en connaissant, la 4ème de couverture permet pas toujours de trancher sur le genre) Après ça n’engage que moi.

Une anecdote en rapport avec l'Imaginaire ?

J’ai fait, il y a de nombreuses années maintenant (que le temps passe vite), une convention de jeu de rôle, où j’ai joué à Agone (le jeu de rôle) avec comme meneur un certain Mathieu. 6 heures de plaisir partagé plus tard, après la séparation du groupe et traînant parmi les participants de la convention, j’apprends que le Mathieu en question, n’était autre que Mathieu Gaborit.
Je n’ai évidemment jamais admis avoir joué avec lui sans même me douter une seconde de qui il était ^^.

A la fin de ce Mois de, nous répondrons à notre tour au questionnaire mais aussi à vos questions : quelle question souhaiteriez-vous éventuellement nous poser (aucune obligation) ?

Quelle relation entretenez-vous avec l’objet livre ?
Et si vous lisez autre chose que de la SFFF, est-ce que ce lien est différent selon le genre de lecture ?

Avez vous quelque chose à rajouter, une question que vous aimeriez que l’on vous pose ? En gros c'est ici que vous pouvez rajouter tout ce que vous voulez en rapport avec le sujet ! ;)

Je pense que je me suis déjà bien étendu non ?
Ah bah du coup, j’en profite pour dire tout le bien que je pense de votre initiative sur le sujet (vous me direz, vu que j’y participe de mon plein gré, c’est sans doute normal) mais j’aime enfoncer les portes ouvertes.

Questions des lecteurs de Book and Stock

  1. Andrée la papivore

    Hahaha sympa ton anecdote avec Mathieu Gaborit :-) Je note tes conseils lecture, il y a quelques noms que je ne connaissais pas et que tu m'as donné envie de découvrir.
    J'ai fait un tour sur ton blog, il est vraiment sympa. Comment t'es venue l'idée de devenir blogueur ?

    Thrr-Gilag : Merci pour le blog. J'essaye surtout de le rendre à mon image, et sans prise de tête.
    Je suis devenu blogueur pour 2 raisons :
    1. La première parce que ça me permet de m'en servir de mémo quand je veux attaquer la suite d'un livre. La relecture des mes chroniques - même si je n'y raconte généralement pas d'éléments de l'histoire - me permet de me rappeler les sensations à la lecture et du coup de me souvenir du livre.
    2. La seconde, c'est que je me base beaucoup sur les avis de la blogosphère pour m'assurer qu'un livre pourra me plaire ou non. Du coup, je me suis dis que tant qu'à faire, autant faire profiter de mes avis si ça peut aider quelqu'un à se faire un avis (bon ou mauvais) d'une lecture.

  2. PatiVore

    De bons conseils lectures, merci ! Pas évident de connaître le visage des auteurs et de les reconnaître ;)
    Thrr-Gilag : Merci. D'autant plus quand on ne s'attend pas du tout à les trouver. Il n'était pas du tout annoncer à la convention.

  3. c'era una volta

    Bonsoir Thrr-Gilag
    Je suis intriguée par ton pseudo. A-t-il une signification particulière?
    Et sinon quel éditeur/collection SF a tes faveurs?
    (jolie citrouille en fond sur ton blog ^^ )

    Thrr-Gilag : Non, il s'agit d'un des personnages du Cycle des Conquérants de Thimoty Zahn. Après mon choix c'est porté dessus, moins par le rôle du-dit personnage, mais pour son nom totalement imprononçable. J'avoue toujours rigoler en imaginant / entendant les gens essayer de prononcer l'imprononçable.
    Oui j'ai été sadique quand j'ai choisi ce pseudo. Privilège de jeunesse vu l'âge du-dit pseudo.

    Difficile pour moi de faire le distingo SF/Fantasy pour les maisons d'éditions. Mais je vais essayer, même si le ressenti se base sur l'ensemble des livres de l'édition et non pas de la seule production SF ou Frantasy :
    • Mes chouchous :
      • Les éditions L'Atalante : fan de leur production, et rarement déçu par ce qu'ils sortent, j'ai toujours un oeil attentif à leur sortie.
      • Le collectif des Indés de l'imaginaire (Actu-SF, Mnémos et Moutons électriques) : Un catalogue SF regroupant 3 maisons d'éditions qui en plus sort des livres au format poche dans la collection "Hélios"... Dont je suis fan tant de la qualité que du format. C'est assez irrationnel, mais j'adore vraiment le rendu de cette collection.
    • Celles qui me nourrissent :
      • Bragelonne / Milady : très bon catalogue, mais je ne fais pas confiance au fait que ça vienne de chez eux pour choisir un livre. Mais je suis leurs sorties.
      • Le Bélial : un bon catalogue à l'instar de Brag
      • Collection Lune d'encres de Denoël : même si je ne suis pas leurs parutions, un certains nombres d'entre elles rentrent dans mal PAL ou sont passées par mes mains en me laissant un bon souvenir.
    Merci pour la citrouille. Mais c'est bon, mon blog a de nouveau changé de fond (ambiance automne désormais) - parce que oui, mon blog change d'habit tous les mois - voir pour des jours spécifiques. Je vous conseille les dates particulières pour le geek que je suis (au hasard le 04/05 par exemple).
    D'ailleurs, si vous avez des dates anniversaires de choses de l'univers SFFF en tête, n'hésitez pas à me les transmettre, que je puisse les intégrer si je trouve un fond qui va bien avec mon blog).

The TBR Book Tag (ou l'Étiquette de la Pile À Lire - ÉPÀL)

PAL

ÉPÀL - Étiquette de la Pile À Lire

Oui, comme on est chez les français ici, francisons ^^.
J’ai trouvé ce tag chez
les Pipelettes sur la base de ce qui a été fait par Rachaelrexds.
Comme j'ai trouvé le questionnaire assez sympa, une fois n'est pas coutume, faisons un petit détour sur ce sujet... Car après tout, il s'agit de PAL... On est dans le thème.

Comment gardes-tu la trace de toute ta PAL ?

Via Livraddict, je gère à la fois ma PAL, mais aussi ma wish-list.
Au-delà du listing de la PAL, ça permet aussi de rendre très vite compte quand un nouvel opus d'une de mes sagas est sorti ou non. Pratique.
Après j'ai toujours la possibilité de la voir physiquement car ma PAL est dans une bibliothèque dédiée, séparée des livres que j'ai déjà lu.

Ta PAL est-elle majoritairement constituée de livres papier ou électronique ?

Quasi-exclusivement de livres papier, car les seuls livres que j'ai exclusivement en version électronique sont des livres dont je n'ai pas de certitude que l'histoire va me plaire. Or comme j'ai une wish-list longue comme pour remplir les journées d'une retraitée, en théorie, peu de livres rentrent dans cette catégorie - en fait ceux qui me tentent vraiment malgré de mauvais commentaires par ailleurs dans la blogosphère.

De quelle manière détermines-tu le livre de ta PAL à lire ensuite ?

À l’exception des partenariats qui, vu mon rythme de lecture, passent en priorité si je veux tenir mes délais, je passe devant ma bibliothèque qui contient toute ma PAL et je la parcours des yeux et des doigts jusqu'à m'arrêter sur l'heureux élu.
Du coup, en fonction des moments, taille du livre, couleur, titre, nom d'auteur, position dans la bibliothèque... tout ou partie de ces critères vont entrer en jeu pour ma sélection.

La seule chose que je choisis plus systématiquement c'est si je veux un livre SF (partie haute de la bibliothèque) ou un livre de Fantasy (vous m'avez suivi... partie basse d'icelle). Ce critère là je le décide souvent avant d'arriver devant ma PAL, en fonction de ma dernière lecture et de mon envie du moment.

Quel livre est dans ta PAL depuis le plus longtemps ?

Banks - Seigneur des guêpes - couverture
Probablement le Seigneur des guêpes.
Un livre d'un auteur que j'adore, mais que j'ai acheté avant de m’apercevoir qu'il n'écrivait pas seulement que de la SF.
Depuis, je me dis qu'il faut que je le lise, mais comme j'ai plein de livres de SF/Fantasy à lire... il s'enfonce allégrement dans ma PAL.

Quel est le dernier livre que tu as rajouté à ta PAL ?

Raphael Albert - couverture - Confessions d'un elfe fumeur de Lotus
Confessions d'un elfe fumeur de Lotus de Raphaël Albert si mes souvenirs sont bons.
En fait à tel point que, n'étant pas à jour, il n'est qu'à moitié référencé comme étant dans ma PAL, mais pas dans les livres que je possède. Va falloir que j'y remédie d'ailleurs.

Un livre qui est uniquement dans ta PAL pour sa couverture ?

Aucun.
Pour entrer dans ma PAL, un livre doit avoir au moins un résumé qui me plait ou bien une présentation faite par l'auteur qui m'a scotché.
Autant j'aime beaucoup les livres avec des belles couvertures, autant ce n'est qu'un "plus", qui ne déclenche pas l'acte d'achat (par contre ça peut me faire choisir une édition plutôt qu'une autre).
Et puis, comme dit plus haut, ça va jouer aussi sur mon choix d'un nouveau livre à lire. Un livre avec une couverture moche risque de rester plus longtemps dans ma PAL qu'un superbe ouvrage qui me fera de l'œil chaque fois que je passe devant.

Un livre qui est dans ta PAL mais que tu n’as absolument pas prévu de lire ?

non lu... et ça va durer - couverture
Un livre que m'a laissé ma mère pour que je le lise, mais dont ni le pitch, ni le genre, ne m'inspire plus que ça.
Pourtant comme il est bien noté et a de bonnes critiques, je me vois mal ne pas le garder pour le lire... peut-être... un jour.

Un livre de ta PAL que tout le monde a lu … sauf toi !

0
Le trône de fer, tome 1 (et ses suivants) sont dans ma PAL, et je n'ai pas eu le temps de commencer à les lire, notamment parce que je suis la série TV, du coup, je n'ai pas d'impératif à les lire rapidement - mais ils seront lus pour sûr.

Un livre de ta PAL que tout le monde te recommande ?

Brandon Sanderson
Plus qu'un livre : un auteur qui m'est à chaque fois hautement recommandé, mais que je n'ai pour l'instant pas eu l'occasion de découvrir.
Le problème, c'est que vu comme il est hautement recommandé cet auteur, dès que je vais lire un de ses livres, je vais succomber et ça va ensevelir ma wish-list (et plus tard ma PAL) de plein de livres de ce monsieur (je n'ai qu'un livre de lui dans ma PAL - et ce sera sans doute le cas tant que je n'aurai pas vérifié que son style d'écriture me convient ou non).
Et vu la taille de ma PAL, pas sûr que ça soit une si bonne idée...

Un livre de ta PAL que tu es impatient(e) de lire ?

Plus qu'un livre, une saga. La roue du Temps. Je l'ai commencé plus jeune et lu jusqu'à la fin de ce qui était édité en français.
Depuis, je me l'achète dans sa jolie version intégrale, et je n'ai de hâte que la sortie du dernier tome de la saga dans cette édition pour m'en faire la lecture intégrale. Enfin, pour être plus exact, du tome à partir duquel, le délai de publication des derniers tomes fera que je n'aurai pas à attendre des années entre chaque tome pour connaître le fin mot de la prophétie concernant le petit Rand.

La roue du temps - édition intégrale - couverture La roue du temps - édition intégrale - couverture La roue du temps - édition intégrale - couverture La roue du temps - édition intégrale - couverture La roue du temps - édition intégrale - couverture La roue du temps - édition intégrale - couverture La roue du temps - édition intégrale - couverture La roue du temps - édition intégrale - couverture La roue du temps - édition intégrale - couverture

--
Allez, plus que 6 encore à publier Oo.

Combien y a-t-il de livres de ta PAL ?

Selon Livraddict :  182 à date.

Maisons d'éditions et diffuseurs-distributeurs - le danger rôde

Maisons d'éditions et diffuseurs-distributeurs

Mais qu'est-ce donc ?

Il semble qu'il y a peu, un diffuseur-distributeur de livre semble avoir mis la clef sous la porte en faisant faillite et en laissant quelques dettes comme bon souvenir à quelques maisons d'éditions.

Pourquoi dis-je ça ?
Et bien parce que ça fait déjà 2 projets Ulule que je croise qui demande à essayer de sauver du dépôt de bilan les-dites maisons d'éditions du fait de ces dettes laissées ainsi que du manque à gagner du fait que le distributeur... bah il n'approvisionne plus les librairies.

Bien que ces maisons d'éditions concernent des thématiques que je ne lis que très peu souvent, je me permets quand même de relayer leurs désespoirs, car, comme l'indique ma citation en début de page, un livre c'est qu'un tas de feuilles mortes à la base. Pour lui donner ses ailes, il faut bien lui fournir un lecteur... et pour ce faire, pouvoir le distribuer et porter à son attention son existence.

Si l'envie et vos finances vous le permettent, vous pourrez retrouver les 3 maisons d'éditions que j'ai pu croisé ci-dessous.

Les éditions Fleur Sauvage

Editions Fleur Sauvage
Les éditions Fleur Sauvage sont une maison d'éditions principalement dédiées au polar.
Projet actuellement financé à 34 % pour réussir à payer l'urgentissime, et 18 % pour le palier leur permettant de commencer à réellement envisager l'avenir.
Je vous laisse découvrir en détail
leur projet sur Ulule.

Les explications sur le comment ils en sont arrivés là sont notamment intéressante pour ceux qui comme moi ne connaissent rien du monde (cruel) de la fabrication d'un livre.

Les éditions du Caïman

Editions du Caïman
Les éditions du Caïman sont elles aussi spécialisées dans le polar (ainsi que dans la littérature jeunesse... mais activité qu'ils semblent avoir cessé pour l'instant du fait de leurs difficultés). Là encore, des explications quant au comment et au pourquoi leur demande de souscription. Projet actuellement financé à 60 %, à aller lire en détail sur leur projet Ulule.

Les oiseaux de papier

Enfin dernier projet, il s'agit de celui de la maison d'éditions Les oiseaux de papier, petite maison d'édition bretonne qui cherche à trouver une alternative à l'emploi de ces sociétés de diffuseurs-distributeurs pour avoir une chance de s'en sortir correctement.
Moins dans l'urgence, mais dans la même perspective au final, je vous laisse découvrir leur projet.

Un petit souffle de renouveau sur le blog

Ancienne version du site Un petit vent de nouveauté a soufflé sur ce blog, puisque, comme vous pouvez le voir, le graphisme a quelques peu changé. Fini la police alambiquée (sauf pour le titre du blog).

Un peu de modernisme avec des onglets cliquables pour les catégories d'œuvres et des recherches par auteurs / séries.

Nouvelle version du site
Ajoutons à cela la fourniture de chroniques liées à celle consultée en fonction de son appartenance à une saga, de son auteur ou à un sous-genre pour les livres les mieux notés (pour plus de détails, vous pouvez consulter ma démarche
sur le sujet), afin de pouvoir vous orientez vers d'autres chroniques en lien...

Et voilà le travail.
D'ailleurs, si vous avez des idées d'amélioration ou de choses non encore présentes, n'hésitez pas. Je ne sais pas quand, mais si l'idée me plait, je mettrai mes mains dans le cambouis informatique du code du blog pour en tirer le meilleur :-).

Sur ce, je vous laisse, j'ai une chronique à rédiger il parait.

[Destockage de PAL en duo - le vrai défi] Session 11/2016 – 02/2017 avec PetiteTrolle

PAL en duo - logo Porté par Zina et Licorne, je participe avec PtiteTrolle, à ce défi consistant à aller lire des livres dans notre PAL en rapport avec des thèmes prédéterminés.

Pour cette session, les 2 thèmes à lire avant le 31/12/2016 sont les suivants :

 Ma binôme a pris quant à elle pour les même thèmes :
  • Thème 1 : Au bois dormant de Christine Féret-Fleury
  • Thème 2 : Hantée, Tome 1 de Maureen Johnson

Une seconde phase allant du 01/01/2017 au 28/02/2017 nous verra devoir lire un livre que nous aurons choisi dans la PAL de notre binôme.

Pour les calculs des points et les règles spécifiques (ainsi que les inscriptions), je vous renvoie sur la page dédiée de Zina.

Le réveil de la Force - StarWars épisode VII

Starwars épisode VII - le reboot de la force

Récit

Dans une galaxie lointaine, très lointaine, un nouvel épisode de la saga StarWars, 30 ans après les événements du "Retour du Jedi".

Impression

Une fois n'est pas coutume, parlons cinéma. Car oui, je suis fan de StarWars avec un bon nombre de lecture de l'Univers Étendu (Legends) à mon actif.
Ayant passé un délai de politesse, je vous livre ici mon impression. Attention, car de fait, des spoils il y en aura... Vous savez à quoi vous vous exposez.
Donc commençons par le commencement et faisons abstraction du fan qui est en moi.

Qu'avons-nous alors ?
Un film qui retranscrit plutôt bien l'univers StarWars. De jolies batailles, des scènes plutôt bien jouées, de très beaux effets spéciaux.
À part des problèmes de cohérences dans le script (mais j'y reviendrai), c'est plutôt réussi.
Et surtout le point le plus important, l'univers et l'esprit StarWars sont bien repris : on y retrouve la lutte bien / mal, la quête spirituelle,...
Bref, pour tout ceux qui connaissent StarWars que de nom, ça le fait plutôt bien.

Oui mais voilà, StarWars, c'est pas parce que Disney vient d'en acheter les droits qu'on peut en faire n'importe quoi... Enfin qu'on devrait pouvoir en faire n'importe quoi... Parce que là c'est clairement le cas.

Scénario

Côté scénario, plus désespérant tu meurs... Je veux dire, on a alléché les fans pendant plusieurs années, nous disant qu'enfin on aurait la suite... Tous les fans rêvaient en leur intérieur qu'on mette sur écran la croisade noire du Jedi fou, trilogie de Timothy Zahn relatant les soubresauts de la fin de l'Empire et qui est, à ce qu'il me semble, la partie la plus adulée de l'univers étendu...
Mais non... Ce qu'on nous donne c'est de l’auto-plagiat.
Sérieusement, allez lire un résumé de l'épisode IV (Un nouvel espoir), et comparez le à l'épisode VII... Non rien ne vient ? Vraiment ?
Non parce que presque l'ensemble du script de l'épisode VII est une resucée de l'épisode IV, aux appellations prêtes.
Découvrir un nouveau Jedi inconnu sur une planète désertique ? Check
Guerre Alliance Rebelle contre Empire : check
Une super-arme qui détruit des planètes : check
Une base de la rébellion qu'il faut sauver de la destruction : check
Faire sauter toute une base / planète avec 15 pauvres chasseurs : check
Mettre des plans secrets dans un droïde : check...

Bon je m'arrête là parce que tout est à l'avenant. D'ailleurs, si vous voulez faire un petit comparatif, je vous recommande
ce site, vraiment truculent à lire, même si par trop mesquin et orienté à mon goût.
La vraie question reste donc "Nonnnnn... Pourquoi ?!?" : je veux dire qu'on ne veuille pas suivre l'univers étendu parce qu'on vient de racheter les droits pourquoi pas... Mais du coup, si on est en manque d'inspiration, autant aller y piocher les idées qui sont présentes à foison...

Cohérence

Bien que rédhibitoire pour tout bon fan que de se voir pondre une resucée de ce qui a été fait avant, le pire c'est que rien n'a été fait pour que l'ensemble est une cohérence.
Recommençons tout donc... mais en moins cohérent.

Des exemples ? (oui je vais en donner même à celui qui a dit non au fond là).

On se situe 30 ans après Le retour du Jedi, qui se terminait par la victoire de l'Alliance Rebelle sur l'Empire et s'en allait vers la naissance de la Nouvelle République.
Et que voyons nous arriver dans l'épisode VII ?
Une Résistance... Contre qui résiste-t-elle ? Pourquoi n'est-elle pas liée à la République (oui parce qu'avoir une base secrète, ça sous-entend qu'on n'est pas en odeur de sainteté quand même) ? Et si la Résistance n'est pas l'armée de la République... Elle est où cette armée justement ? Parce que globalement, après s'être fait dégommer un système stellaire entier, bah y a que la Résistance et ses 15 chasseurs pour sauver les meubles...

Un autre ? Rappelez vous combien de temps il a fallu à Luke pour apprendre à maitriser la Force et le combat au sabre... Bah dans l'épisode VII, on apprend que c'était une vraie lopette le Luke. Non parce que non seulement Rey en 15 minutes chrono elle devient une pro de l'escrime Jedi, mais elle apprend aussi à contrer les attaques mentales et à faire de la confusion mentale en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.
Mais pire, elle fout une toutoune royale au grand méchant... Mais qui a bien pu lui apprendre ses techniques Jedi à ce pauvre Sith ? Pour le final, je ne sais pas, mais par contre la base, elle vient de Luke himself... Et mieux, il a quand même réussi à tataner l'ensemble des autres élèves de Luke... Tout ça pour se faire défoncer par une fille qui a appris le tout par induction de l'esprit... Franchement Luke ! Pourquoi monter une académie Jedi ? L'apprentissage instantanée est tellement plus cool Oo. Et à quoi pensait le conseil Jedi du temps des épisodes I à III ? De vieux réac ?
Ah oui en passant... Euh pourquoi tu n'as pas rectifié le tir Luke avant de t'en aller en retraite ? Ça manque un peu de pertinence là pour le héro de la Rébellion non ?

Je passe rapidement sur le fait que l'Empire c'était déjà fait niquer la première étoile noire de la même façon (je vous laisse imaginer le cours de risque industriel sur la perte du retour d'expérience basé sur cet épisode) ainsi que sur celui que la Nouvelle République n'a pas su voir venir que les reliquats de l'Empire construisait une jolie planète de la mort... Je veux dire, ça demande tout plein de ressources... Et déjà que l'Empire avait eu du mal à construire une lune, alors une planète Oo.

Quant à la partie sur le fait que le mythe des Jedi est vrai... Comment dire que soit l'ensemble des personnages ont subi un putain de lavage de cerveau, soit y avait trop de punch au moment de la rédaction du script. Je veux dire qu'on est dans une galaxie où y a 30 ans, un Jedi a réussi à débarrasser la galaxie du joug de 2 seigneurs Sith et restaurer la Nouvelle République. Et même qu'avant, y avait même des Jedi à foison dans la galaxie pour y faire régner l'ordre et la justice... 30 ans c'est un peu short pour faire un mythe non ? Vous croyez pas ?

Enfin, même au niveau du scénario, et faisant abstraction des épisodes I à VI, du style : "je veux Finn et le droïde en parfait état" et scène suivante, on voie le premier ordre réaliser un bombardement pour les débusquer, ou encore le coup du X-Wing poser dans le village qui n'interpelle pas du tout les stormtroopers dans l'assaut.
Quant à savoir pourquoi Finn, éboueur sur la planète super-arme se retrouve :
i) sachant quel est le point faible de la planète (on parle pas d'une imprimante là quand même) tout en ne sachant pas comment procéder
ii) dans la force d'attaque pour récupérer les données de la première scène.
Y a quand même plus que du manque de cohérence là.

Mention spéciale en passant pour la capacité de lire dans l'esprit du seigneur Sith. Je veux dire pourquoi avoir tué le vieux qui possédait la carte sans lui lire l'esprit (avec la quasi certitude qu'il l'ait visionnée au moins une fois) et le faire sur Rey dont personne n'est sûr qu'elle a pris connaissance des données...

Et mention très spéciale pour le pouvoir obscur de la force qui permet de garder un super brushing sous un casque...

Bon je m'arrête là (mais promis, j'en ai encore plein sous le coude au cas où), vous comprenez par là que clairement, d'un point de vue scénario et cohérence c'est plus que bidon, c'est du TGCM (i.e. Ta Gueule, C'est Magique).

Note

Un 04/20 pour ce film. En effet si le film est sûrement une bonne opération marketing en ciblant les nouveaux venus dans l'univers de StarWars et que la réalisation est en soit pas mal, la resucée du scénario de l'épisode IV alors qu'un univers entier lui temps les bras est criminel.
Pis, s'affranchir de la cohérence avec les épisodes I à VI ne signifie qu'une chose : Disney reprend le concept sans être gêné aux entournures pour le faire fructifier au mieux. Les fans, l'univers précédent, on s'en contrefiche. On a pu dire (et moi le premier) beaucoup de choses sur les épisodes I à III, mais à tout le moins, ils respectaient les épisodes IV à VI en termes de cohérence.

Au final, j'ai juste l'impression que Disney a volé mon StarWars pour en sortir un reformater pour engranger le plus de fric possible en limitant au minimum les efforts.
J'eusse été l'un des acteurs de la seconde trilogie que j'aurai préféré me pendre que de prendre part à une telle mascarade.

Voilà, c'était le cri dépité d'un fan désavoué... Je ne sais ce qu'en pense Georges Lucas, mais je ne suis pas sûr qu'il ait tellement bien fait de vendre tout à Disney au vu du résultat.

Enfin l'avantage, c'est que côté produits dérivés, on a plein de chose (Always see to the bright side of life ^^).

Le Livre Malazéen des glorieux défunts - publication en français ?

Couverture livre - critique littéraire - Le Livre Malazéen des glorieux défunts - Les jardins de la lune Couverture livre - critique littéraire - Le Livre Malazéen des glorieux défunts - Les portes de la Maison des morts Couverture livre - critique littéraire - Le Livre Malazéen des glorieux défunts - La chaîne des chiens
Le livre Malazéen des glorieux défunts... Mais de quoi s'agit-il ?
Et bien il s'agit ni plus ni moins que ma série de Fantasy préférée à ce jour.
Elle a toutefois deux grands problèmes :
  1. Seuls les 2 premiers tomes (sortis en 3 livres en France) ont été traduits. Le reste (8 autres tomes pour le cycle principal) est écrit dans la langue de Shakespeare.
  2. Dans ce cycle chaque détail compte. Un élément présenté 150 pages plus tôt peut avoir une incidence sur ce qui se passe à ce moment là.
Une lecture très exigeante donc, qui mêle politique, magie, déités et simples héros du quotidien.
Les personnages y sont tous en nuances de gris (et pas juste 50 nuances ^^).
Une lecture, où l'on est plongé tel que, et où on découvre l'univers dans le jus. Aucune explication préalable, on apprend sur le tas, comme c'est le cas pour nos personnages... et où ce qu'on pense savoir n'est parfois qu'illusion... ou mauvaise interprétation de notre part.

Et cette exigence fait que la lecture en anglais est certes possible... mais bien trop longue... et certaines subtilités me passent par dessus la tête dans ce cas là.

Et voici, qu'après 2 échecs commerciaux, il se pourrait que le 3ème livre puisse être traduit sur la base d'un crowfunding !
Ô joie !

Je ne peux donc que vous conseillez la lecture des deux premiers opus. Faites-vous votre opinion.
Certains n'y adhéreront pas. Trop de personnages. Trop complexe. Le lecteur n'est pas pris par la main.
Certes. Mais si vous n'essayez pas, vous ne pourrez pas savoir si ce style n'est pas fait pour vous, ou si c'est juste la série de vos rêves.

Faites moi plaisir. Faites vous plaisir. Essayez... et si vous adhérez, rejoignez-nous sur
la page facebook de ce projet pour tenter de faire en sorte que la suite soit traduite en français.

Par ailleurs, je vous conseille d'aller lire l'article d'Herbefol sur le sujet qui parle de cette série bien mieux que moi.

[Destockage de PAL en duo] avec PetiteTrolle

Sur l'initiative de Zina et Licorne, voici de quoi m'aider à vider ma PAL dans le rire et la bonne humeur.

Avec ma belle et ravissante PtiteTrolle, nous sommes le groupe "Tombeur".
Tombeur de qui ? Tombeur de quoi ? Nul ne le sait (encore ?), mais il ne sera pas dit que nous ne ferons pas chavirer vos cœurs avec nos lectures endiablées, nos récits émoustillants et nos critiques acerbes.

Chaque trimestre, un nouveau défi, une nouvelle occasion pour que PtiteTrolle et moi même touchions vos cœurs de la pointe de nos plumes. Pour cela, nous choisissons chacun 2 livres en rapport avec le thème du défi dans la PAL de l'autre.

Session 1 : décembre 2014 - février 2015 : auteur homme français

Challenge "Destockage de PAL en duo" organisé par Zina et Licorne

Chez Thrr-Gilag :
PtiteTrolle a choisi pour moi les livres suivants :
    1.  Le Déchronologue de Stéphane Beauverger parce que ce livre est "super" et qu'il "FAUT" le lire.
    2. Le bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti parce qu'elle l'a aussi dans sa PAL et qu'il l'intrigue beaucoup.
J'ai choisi le déchronologue... parce que je sais dans quel carton il se trouve... et pas le bâtard... C'est pas beau et chatoyant comme critère de choix ça ?

La chronique est disponible ici.

Chez PtiteTrolle :
J'ai choisi les livres suivants pour PtiteTrolle :
    1. Le premier, un livre que j'ai déjà lu, dont l'auteur est adorable (on est pas la team Tombeur pour rien), dont les livres sont de pures merveilles, et que je ne peux qu'inciter à la lire et à découvrir, est Rois du Monde, tome 1 : Même pas Mort de Jean-Philippe Jaworski.
    2. Le second, parce qu'il fait parti des livres que je souhaiterai lire plus tard et que la critique est assez disparate est Winterheim de Fabrice Colin.
Elle a chroniqué les deux (la gourmande ^^) et vous pouvez trouver son œuvre ici et là.

 Session 2 : mars 2014 - mai 2015 : un classique
Challenge "Destockage de PAL en duo" organisé par Zina et Licorne


Toujours avec PtiteTrolle, nous nous attaquons à des classiques. À part notre nom de code (où je suis invité au pays des Trolls), nous nous attaquons à ce nouveau défi.

Chez Thrr-Gilag :
PtiteTrolle a choisi pour moi les livres suivants :
  1. La Roue du Temps, Tome 0 - Robert Jordan parce que le tome 1 est dans sa PAL depuis des lustres, et qu'elle a toujours été intriguée par cette immense saga sans oser s'y plonger !
  2. La Terre Mourante, Intégrale 1 - Jack Vance parce qu'elle entend parler de Jack Vance et de son univers comme d'une référence... sans l'avoir jamais approché.
J'ai choisi Terre Mourante, notamment du fait que j'ai déjà commencé, il y a quelque temps la Roue du Temps, et que j'attends la sortie de la majorité des livres pour m'y replonger d'une traite.
Et puis il faut dire, comme j'aime beaucoup le style d'écriture de Jack Vance :-)
Chez PtiteTrolle :
J'ai choisi les livres suivants pour PtiteTrolle :
  1. un classique de la SF : Fondation d'Isaac Asimov : souvenir d'enfant découvrant la SF à la lecture de ce cycle... Je ne peux qu'encourager les gens à découvrir ce cycle !
     
  2. un classique de la Fantasy : Conan le Cimmérien. Pourquoi ? Et bien parce que je n'ai jamais eu le courage de m'attaquer à la lecture du mythe de Conan... et à la déception que je crains d'avoir à la lecture de ce mythe de l'Heroic Fantasy.
Elle a choisie Fondation. En route donc pour les tréfonds de la Psychohistoire