27 septembre 2016

Les traqueurs d'Antoine Bombrun

Couverture livre - critique littéraire - les-traqueurs.html

Récit

Trois bannis jetés dans une quête impossible,
où vengeance et salut s'entremêlent.
Les yeux blancs, l'âme noire.

Un nécromancien,
dont la folie n'a d'égal que la puissance.

Vole, vole, vole et virevolte ;
ma mémoire tangue comme une
barque sur les flots !


Remerciements

Pour commencer, ce livre a été lu dans le cadre d'un partenariat Livraddict / L'Attelage.
L'Attelage est un site d’édition pour auteurs indépendants issu d'un regroupement d’auteurs indépendants spécialisés dans les univers Fantasy et SF. L'accès aux production des ces auteurs se fait sur la base d'un abonnement donnant accès aux versions numériques des productions, fournies par chapitre, chaque auteur devant fournir au moins une production par mois d'après ce que j'en ai vu.
Dans le cadre de ce partenariat, il s'agit de chroniquer le premier livre édité au format papier par ce site d'édition.
Je tiens donc à remercier sincèrement les personnes qui m'ont permis de participer à ce partenariat, d'autant plus s'agissant d'une petite structure.

Impression

Puisqu'il s'agit d'une chronique dans le cadre d'un partenariat, intéressons nous à la première impression : la couverture.
La première de couverture (cf. ci-dessus) est vraiment très attractive et a de plus le bon goût de mettre en valeur les 3 "héros" de ce livre. Très appréciable pour la lecture de ce livre.
Je suis personnellement moins fan de la quatrième, que je trouve trop sombre, bien que collant parfaitement à l'univers du livre. C'est juste que je trouve qu'elle n'attire pas l’œil d'une part, et n'aide pas à l'interprétation du résumé de la quatrième.

Résumé particulier s'il en est d'ailleurs, puisqu'il apparaît sous forme d'un extrait de poème.
Et si je peux parfois maudire ceux qui réalisent les résumés qui soient spoilent tout, soit sont à côté de la plaque, on a pour le coup un résumé parfaitement maitrisé : il introduit le contexte de l'histoire, tout en mettant d'emblée dans le bain de la folie et de la noirceur qui baignent ce livre.

Côté histoire, nous suivons les actions de trois traqueurs, s'étant voués à se venger d'un puissant nécromancien dans un récit très noir. On parle ici notamment de magie noire et nécrotique (et les divers évènements qui y sont associés... soyez prévenus).

Les trois personnages principaux ont chacun leur caractère, leur souffrance et leur malfaisance. Ils sont clairement dépeints au fur et à mesure que nous les suivons dans leur traque. Chaque rencontre ou évènement permettant d'en apprendre un peu plus sur ce beau monde.
C'est beaucoup moins le cas pour les personnages secondaires qui reste présent que le temps de leur utilité. Cela dit, le roman est court, et je ne trouve pas ça gênant. Cela me fait d'ailleurs penser à du Jack Vance dans la façon de gérer les personnages secondaires.

D'ailleurs, je parle de 3 personnages principaux, mais c'est sans compter sur le narrateur, quatrième personnage qui est celui qui nous compte l'histoire. Il reste indéfini pendant la quasi-totalité du livre ajoutant une énigme sur qui il peut bien être.
D'autant plus que ce narrateur, sans compter qu'il a un jugement acéré sur notre trio et ceux qui croisent leur chemin, a le bon goût bizarre de tutoyer l'un des des 3 protagonistes principaux... sans que celui-ci ne lui réponde jamais.
Un sentiment particulier qui est dès lors induit par la lecture de cet être inconnu qui relates tout à la seconde personne du singulier.
Personnellement, j'ai adoré ce changement de perspective, ce côté particulier de participer à une discussion sans y être convié. Un grand point fort de ce livre.

Côté plume, le registre de ce livre crée un décalage : le vocabulaire (y compris les injures) sont très contemporaines, bien en décalage avec le monde de Dark Fantasy qui est dépeint... mais sans lui nuire bien au contraire. Le vocabulaire est très bien choisi en rapport aux différentes situations, tant pour la description que pour les scènes d'actions, tout en passant par des "dialogues" enlevés (enfin, façon de parler).

Le récit est bien mené : peu de temps mort, les pages et les actions défilent rapidement, le tout globalement avec beaucoup de fluidité et l'intrigue tient tout le long avec des rebondissements et la distillation des informations au fil de ce voyage nécrotique.

Seul écueil que j'ai pu relevé dans ce récit, la fin est... particulière. Pas tant au niveau de la fin de l'histoire, mais plutôt dans son déroulement. Je la trouve très brouillonne au regard de la fluidité du reste du récit.
Cela crée un décalage qui m'a gêné et que je trouve dommage, et bien que la raison de ce côté "brouillon" est parfaitement compréhensible au regard du final (je n'en dis pas plus pour ne rien révéler).
Je trouve juste que le jeu n'en valait pas le coup au regard de la cassure de rythme que cela provoque... surtout pour un final.

Note

Un 18/20 pour ce livre.
Un très bon livre, haletant et très preneur. Ajoutez un univers Dark Fantasy qui transpire dans la narration et les actes de chacun. Prenez une histoire rondement menée et une narration intrigante et vous serez vous aussi probablement conquis par cet opus, pour peu que vous ne craignez point les tripes et autres descriptions de cet acabit.
Un bémol toutefois pour ce final que je trouve en demi-teinte. Mais de toute façon, si vous en arrivez là, c'est que vous avez déjà été ferré par cette lecture.

Bref, lisez ce livre. Vous vous ferez plaisir et en plus vous soutiendrez un auteur indépendant.

5 commentaires:

  1. Merci pour cette belle chronique, Thrr-Gilag !

    Je suis ravi de voir que le livre a su te plaire !
    Je ne sais pas trop quoi ajouter, car ta chronique me paraît décrire le tout avec une acuité toute époustouflante (en plus d'être tout à fait méliorative).

    Je comprends que la fin puisse décevoir, mais tu l'as compris, elle ne pouvait que difficilement être autre, au vu du mode de narration comme du final. Et puis, un peu comme pour le reste du livre, elle ne prend pas soin du lecteur...
    Ce qui est amusant, c'est que cette fin produit des effets très différents sur les différents lecteurs : certains sont totalement emportés, d'autres, comme toi, sont déçus. Je n'ai jamais eu deux avis totalement similaires sur ce point !

    Merci encore, et bonnes lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dit, je ne suis pas déçu de la fin en elle-même, mais de son traitement, de cette atmosphère de folie qui en ressort. Évidemment, je comprends le pourquoi, mais j'avoue que casser le rythme dans un final, ça m'a fait bizarre.

      Mais comme tu dis, ça semble plus tenir des goûts de chacun qu'autre chose.

      Bonnes écritures à toi, surtout si c'est pour pondre des livres identiques.
      D'ailleurs ton autre livre est-il / sera-t-il disponible en format physique ?

      Je te souhaite toute la réussite possible pour celui-là en tout cas.

      Supprimer
    2. Mon autre roman (Rupture, à découvrir sur le site de l'Attelage) n'est et ne sera pas disponible en papier ; je suis loin d'en être assez satisfait pour cela !

      Selon toute vraisemblance, il faudra attendre que j'achève mon prochain projet pour me lire de nouveau en papier !

      Supprimer
  2. Tu as été plus efficace que moi ! j'avoue en être toujours au même endroit... il faut que je reprenne ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et plus vite que ça même.
      En espérant que ma chronique te pousse à le reprendre ^^.

      Supprimer