11 août 2016

La république des voleurs - Les Salauds Gentilshommes, T03 de Scott Lynch

http://www.livraddict.com/biblio/livre/les-salauds-gentilshommes-tome-3-la-republique-des-voleurs.html

Récit

Après le plus grand casse de leur carrière, Locke et son inséparable complice, Jean, ont réussi à s’échapper. Mais Locke ne s’en est pas tiré indemne : empoisonné, il est mourant. Aucun alchimiste n’est en mesure de l’aider. Alors que le moment fatidique approche, une mystérieuse Mage Esclave lui propose un marché qui le sauvera ou mettra un terme à ses souffrances. Locke hésite, jusqu’à ce que la mage mentionne le nom d’une femme qu’il a connue par le passé. L’amour de sa vie. Sa rivale en matière d’habileté et d’intelligence. Et, s’il accepte cette mission, son plus dangereux adversaire.
À l’approche des élections de la cité des mages, les différentes factions recrutent leurs stratèges. Locke doit faire un choix : affronter ou séduire celle qu’il n’a jamais pu oublier. Leurs vies dépendent peut-être de sa décision…


Impression

Suite du premier tome et second tome qui m'avaient tous deux emballés, nous voici happés dans les tourments de la vie tumultueuse de nos chers voleurs. Et pour une fois, ce n'est pas Locke qui va chercher les ennuis, mais les ennuis qui vont venir les chercher... Ça change non ?

D'un point de vue stylistique, on continue avec le partage de l'histoire entre le présent (les élections à Khartain) et le passé (la pièce de théâtre dont est tiré le titre de cet opus) au travers de flashbacks s’intercalant dans l'histoire (j'allais dire principale... mais pas vraiment, chacune ayant son propre intérêt).
Cette narration en 2 histoires entremêlées est de nouveau réalisée d'une main de maître par Scott Lynch, qui arrive à raccrocher chacune des histoires en un ensemble de va et vient formant comme une chorégraphie... Voire même la trame d'une pièce de théâtre.

Côté histoire, cette fois-ci point de grand coup monté pour suivre les préceptes du 13ème. Jean et Locke se voient confier une mission qu'ils ne peuvent refuser... D'autant que c'est pour le compte des fameux mage-esclaves de Khartain (employeur pour le moins présomptueux et peu ouvert à la discussion).
Il s'agit de faire gagner la prochaine élection, théâtre d'un jeu de pouvoir entre 2 factions des mage-esclaves.
Une aventure clairement moins rocambolesque que les deux précédentes, mais qui se rattrape en nous fournissant son lot de découvertes concernant les fameux mage-esclaves si craints et mystérieux que l'on croise dans les 2 précédents tomes.
On y apprend aussi un peu plus sur le passé de Locke... Ce qui n'est pas simple, vous en conviendrez et on découvrira un Jean qui prend une plus grande envergure que dans les précédents tomes (enfin je trouve).

Dans le passé, on retrouvera la bande du premier tome (sans Moucheron) mais avec les frères Senza plus excités que jamais, la puberté obligeant.
Et cerise sur le gâteau, on apprendra à découvrir qui est la fameuse Sabetha, personnage occupant l'esprit de Locke mais qui n'était jamais présente.

Ah mais aurai-je oublié de vous le préciser ? L'adversaire de Locke et Jean pour les élections... ne sera personne d'autre que l'élue du cœur de Locke. La découverte de qui est Sabetha passé et présente sera donc le fil rouge de cet opus.

Côté background de l'univers, on le complète un peu plus puisqu'on découvre une nouvelle cité, avec ses propres règles, sa propre culture et qui est le chef-lieu des mage-esclaves. Tout un programme.
De manière identique aux 2 précédents tomes, un background cohérent, fourni et envouteur.

Côté plume, on retrouve tout ce qui nous a plu dans les précédents tomes, la complexité de l'intrigue en moins, mais clairement compensé par des découvertes sur le passé de Locke, Sabetha ainsi que des éléments importants concernant le monde.

Les personnages sont toujours aussi bien décrits. Bourrés de talents, mais emplis de défauts. Toujours aussi inaccessiblement réalistes.

Enfin, la fin de ce tome est magnifique, tout en interrogations... et laisse présager de funestes choses pour le 4ème tome (qui devrait sortir fin septembre en VO si mes souvenirs sont bons).

Au final, une véritable jouissance que de lire (que dis-je de se laisser porter) par ce livre.

Note

Un 20/20 pour ce livre.
Ambiance, personnages, style d'écriture et back-ground, tous s'associent en parfaite harmonie pour nous servir une histoire captivante, moins par les rebondissements (bien que présents et entraînants) comparativement aux précédents tomes, mais surtout par les découvertes sur le monde et nos héros qui accompagnent cette lecture.
Comparés au précédents tomes (1 et 2), le rythme y est tout aussi intense et les intrigues moins complexes (mais toujours aussi agréables à suivre).
Ce troisième tome réussit donc à maintenir la qualité et l'intérêt de ce cycle, ce qui lui permet de conserver son 20/20.

Pour conclure... vivement la lecture du 4ème tome !

Série : Les Salauds Gentilshommes

  1. Les Mensonges de Locke Lamora (chroniqué)
  2. Des horizons rouge sang (chroniqué)
  3. La république des voleurs (chroniqué)
  4. La ronce d'Emberlain (non traduit)
  5. The Ministry of Necessity (non écrit)
  6. The Mage and the Master Spy (non écrit)
  7. Inherit the Night (non écrit)
  8. The Bastards and the Knives (non traduit)

0 commentaires: