Pages

1 avril 2014

Manhattan à l'envers de Peter F. Hamilton

Manhattan à l'envers de Peter F. Hamilton

Récit

Pourquoi une espèce extraterrestre supposée non intelligente s’est-elle attaquée aux colons humains sur Menard, l’un des mondes accueillant les citoyens du Commonwealth intersolaire ? 
Comment expliquer un acte de terrorisme futuriste, dont l’auteur possède un alibi insoupçonnable et qui cache des manipulations aussi bien politiques que philosophiques à l’échelle planétaire ? 
Peut-on gagner l’immortalité en voyageant dans le temps ?
Voici certaines des énigmes que devra résoudre Paula Myo, la célèbre enquêtrice génétiquement modifiée du Conseil intersolaire des crimes graves…
À travers ces sept nouvelles, dont cinq inédites, réunies pour la première fois, découvrez l’univers foisonnant et la verve unique de l’un des plus grands noms de la science-fiction moderne.


Impression

Première fois que je découvre cet auteur que j'adore sous forme de nouvelles. Je craignais un peu l'expérience. En effet, si vous êtes coutumier de cet auteur, dire qu'il ne sait pas écrire de petit roman est une litote... Alors s'attaquer à des nouvelles...

Et bien, je n'avais pas tout à fait tord. En effet certaines de ces nouvelles sont particulièrement longues. Par exemple En regardant pousser les arbres ne fait pas moins de 127 pages de l'édition poche. On se rapproche presque plus du petit roman que de la nouvelle.

Passé cela, dans l'ensemble ces lectures m'ont bien plu. Mais, il faut quand même que je précise que ce qui m'a bien plu, tient sûrement plus dans le fait que je connais très bien l'univers créer par Peter F. Hamilton, étant fan de ses écrits, et du fait de retrouver tantôt Paula dans ses enquêtes, ou de trouver des explications / compléments à l'univers de ses romans.

Rapidement nouvelle par nouvelle nous avons :

En regardant pousser les arbres

Superbe enquête à travers le temps. J'ai vraiment été enthousiasmé par l'atmosphère et la tournure de cette enquête. Et même si le "coupable" m'a semblé évident très tôt, la découverte du motif était très intéressante. Cela étant dit, la longueur de cette nouvelle fait que Peter a pu poser une atmosphère comme il sait si bien le faire. Sans doute la nouvelle qui rend le mieux hommage à ses qualités d'écrivain.

Un électorat qui marche

Sans doute la nouvelle qui m'a le moins plu où l'on suit une famille qui se déchire entre espoir et conviction. La chute est belle, mais le récit n'a pas su me transporter.

Si du premier coup…

Voyage temporel dans cette nouvelle très bien amenée. Nouvelle pour le coup courte qui laisserait place à beaucoup de développement, mais le cœur de l'histoire y est, et réussi à nous raconter cette histoire en allant droit au but. Libre au lecteur d'imaginer les différents aspects supplémentaires autour de cette colonne vertébrale.

Le chaton éternel

Pour le coup, une vraie nouvelle courte, avec une structuration classique. Très touchante et bien amené.

Le piège à démons

Une enquête de Paula Mio qui se suffit à elle même. Bien que la limitation d'une nouvelle enlève une partie de la force de l'enquête, elle débouche sur des éléments que j'ai trouvé fort sympathique et est un bon complément à l'univers de l'Étoile de Pandore.

Manhattan à l’envers

De nouveau une enquête de Paula Mio. Pour le coup, le "décor" se passe réellement après l'Étoile de Pandore. J'ai bien aimé cette enquête, un peu désaxée par rapport à ce qu'on a l'habitude d'avoir avec Paula dans les parages. Par contre, il est clair que l'on passe à côté de l'ensemble de la nouvelle sans avoir lu a minima la tétralogie de l'Étoile de Pandore, voire la trilogie du Vide qui songe, car la nouvelle se base clairement sur la psychologie de Paula... qui n'est pas / ne peut pas être résumé en quelques lignes.

Béni par un Ange

Encore plus que la précédente, cette nouvelle ne peut pas être comprise sans la lecture de la trilogie du Vide qui songe. En effet, cette nouvelle n'est que la description d'un événement qui est vaguement connu dans cette trilogie. De fait, sans cette lecture, les notions de Protectorat, de culture avancée et haute ne peuvent être comprises. Pis, la fin est un véritable clin d’œil aux lecteurs de la trilogie. Sans ces clefs, impossible de l'apprécier à sa juste valeur. C'est clairement une nouvelle dédiée aux fans et qui ne fonctionne que pour eux.

En résumé

Somme toute, une lecture agréable, même si elle se situe clairement un ton en dessous de ce que nous propose habituellement cet auteur. Clairement le « manque d'espace » se ressent pour cet auteur qui prend toujours son temps à poser un univers avant de faire démarrer réellement l'intrigue.
À conseiller pour ceux qui veulent compléter la découverte de l'univers créer par Peter, mais clairement pas comme une première entrée en matière. La moitié du plaisir que j'ai eu à lire ces nouvelles serait alors inopérant faute de background.

Note

Un 14/20 pour ce livre. Un grand plaisir à retrouver l'univers déjà créer par Peter F. Hamilton, ainsi que quelques nouvelles où il a su poser une atmosphère agréable. Reste qu'une grande partie de ce plaisir impose la lecture de la tétralogie de l'Étoile de Pandore et de la trilogie du Vide qui songe sinon les clefs de compréhension / références manquent cruellement. Pas un livre pour entrer dans l'univers de Peter F. Hamilton, mais bien en complément.

2 commentaires:

  1. J'ai jamais été particulièrement tenté par cet auteur. Je lui trouve un côté "fermé" je sais pas pourquoi ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Humm, lis donc l'Aube de la nuit (découpé en plusieurs tomes selon les éditions) et tu verras qu'il n'est en rien fermé.
      Un véritable bijou... même s'il faut un peu de temps avant de rentrer dans l'ensemble... mais tu ne peux plus lâcher le livre ensuite.

      Et puis le plaisir de cotoyer le grand Al Capone n'a pas de prix ^^

      Et de mémoire

      Supprimer