27 janvier 2017

Le crépuscule du cristal - Iluvendan, T02 de Nicolas Debandt et Marc-Antoine Fardin

Couverture livre - critique littéraire - Iluvendan

Récit

Iluvendan. Une cité où la magie et la technologie se côtoient et s'entremêlent. Le lolthän, étrange cristal noir, source d'énergie mystérieuse, assure la prospérité de la cité, fait voler ses aéronefs, offre le confort à ses habitants. 
Mais cela, c'était avant. 
Avant que la pénurie organisée par le gouvernement embrase Gaeria de guerres terribles. Avant que les dangers du lolthän soient connus de tous...
Klaod, Fêasil, Imenel, Narf et Eänielle : cinq jeunes gens sur qui repose la résistance qui lutte contre le totalitarisme du gouvernement. Et alors que les trahisons se succèdent, que les drames entraînent les héros toujours plus bas, que les batailles désespérées s'enchaînent, ils devront envisager les plus terribles sacrifices pour rétablir l'équilibre à la surface de Gaeria...


Impression

Second et dernier tome de la série (chronique du tome 1), encore une fois, ce tome se distingue par la superbe de la couverture.
Une remarque toutefois en passant, c'est dérangeant je trouve de retrouver qu'une seule étoile sur la couverture d'un second tome. Il est vrai que cette étoile représente la disposition des cités de Iolthän, mais du coup j'ai failli ne pas l'acheter craignant que ça soit le premier tome et non le second (quand on fait vite, c'est pas le texte sous l'étoile qui saute aux yeux).

Comme dans le précédent tome, la grande force de ce livre c'est son univers. Dans le premier tome, on découvrait Gaeria le monde où se situe notre aventure principalement sur le plan physique à travers la quête initiatique de 3 héros, cette fois-ci cette découverte se poursuit sur un plan plus ésotérique, avec notamment l'apprentissage de l'équilibre de Gaeria et du fonctionnement de sa magie.
Une découverte qui colle et explique très bien l'organisation présentée dans le premier tome, et qui, sans être particulièrement novatrice, a le mérite d'être cohérente et bien exploitée.

Côté histoire, par contre, on reste dans le classique de chez classique, malgré un univers vaste et varié. Les gentils contre le méchant, un pouvoir pour chaque anneau et un dernier pour les gouverner tous... Ah pardon, j'ai dérivé peut-être ? À part l'histoire d'Anneau, pas vraiment en fait.
Bref, l'histoire en elle-même est toujours très convenue, et particulièrement "aidante" au regard des prouesses de nos différents héros.
Toutefois, cette fois-ci on passe un peu plus à l'action, et le tempo monte, surtout en fin de tome.
On notera toutefois que bien que présentant des rebondissements, j'ai trouvé la plupart téléphonés (cela dit, je précise qu'étant adepte des livres à histoires alambiquées, mon exigence sur ce point est assez élevée) et ne m'ont pas du tout surpris.

Les héros ont par contre évolués en bien. Déjà, on compte aussi un peu sur les adultes qui ne sont plus seulement des quiches qui font tout mal, ce qui est déjà un bon début, mais surtout, les réactions des différents protagonistes sont plus en accord avec la façon dont ils sont présentés (mais toujours sans une grande profondeur).
Ça ne vole toujours pas super haut (les motivations pour faire le bien ou le mal des différents personnages sont on ne peut plus basiques par exemple) et le côté blanc ou noir est toujours le principe directeur de la psychologie des personnages, mais c'est bien mieux que le premier tome. On gagne en maturité.
Cela est sans doute dû au gain de maturité des auteurs qui étaient jeunes pour le premier tome (17 ans) et que le second a été écrit plus tard.

Le style d'écriture est toujours à mon sens correct, mais sans plus, ça ne permet donc pas de relever l'ensemble. Encore une fois, le fait que ça soit une écriture à 4 mains explique peut-être cela.

Note
Un 13/20 pour ce livre.
L'univers qui portait complètement le premier tome se fait un peu moins prépondérant (car on le connait déjà bien) mais reste un point très fort de ce roman car les auteurs ont su faire en sorte qu'on le découvre sous un autre plan que lors du premier tome.
Le côté jeunesse est moins présent, et même si les personnages sont mieux mis en scène, ils restent très manichéens.
L'histoire n'est clairement pas le fort bien que ne présentant pas de gros écueils.
Au final la perte de la nouveauté de l'univers est compensé par une amélioration des personnages et une vraie maitrise de l'univers créé ce qui explique cette note.

Concernant la saga, je n'en conseille pas la lecture, même la découverte de l'univers ne justifie pas de se lancer dans cette saga, moins parce qu'elle est mauvaise (mes notes ne sont pas si basses) que parce qu'il existe bien mieux à lire en Fantasy.

PAL Duo


Livre lu dans le cadre du défi Destockage de PAL en duo - le vrai défi - bien que clairement hors délais ^^

Série : Iluvendan

  1. Rencontre avec Gaeria (chroniqué)
  2. Le crépuscule du cristal (chroniqué)

2 commentaires:

  1. Ok, on passe ! c'est sympa d'être allé au bout en tout cas, même si très en retard ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tsss, c'est pas bien de tacler sur mes temps de lecture :*P

      Sinon, l'univers est sympa, ce n'est donc pas "perdu". Mais y a mieux (et pour moins cher).

      Supprimer